Actualité générale.ActualitésInsolite

CLIN D’ŒIL Marie-Noëlle Augendre cherche ses éditeurs sur le net !

Marie-Noëlle Augendre. Photo DR/S.Ma
Marie-Noëlle Augendre, 55 ans, a posté le prototype de son livre sur un site de financement participatif. Photo DR/S.Ma

Au volant de son fourgon aménagé, Marie-Noëlle Augendre, 55 ans, autrefois expert-comptable dans le monde de la finance à Paris devenue photographe professionnelle en Cévennes, longe les routes flyers à la main. À chaque stop, animée par une gaité presque étrange, elle distribue ses bouts de papier par dizaine. Son but, convaincre un maximum de personnes de se rendre sur le site www.fr.ulule.com. Là, l'artiste a posté son livre, quelque 90 pages de photographies des plus beaux paysages cévenols, de l'Aigoual à l'Aubrac. "Au mois d'avril, j'avais exposé quelques-unes de ces photos à l'office de tourisme d'Alès" lance-t-elle le regard rieur. Cette exposition n'était en fait qu'un échantillon de ce qu'elle a pu photographier en deux ans de temps. "Alors je me suis lancée dans la création d'un livre qui compte 80 photos. Mais n'ayant pas les moyens de financer l'édition, puisque pour imprimer un livre il faut au minimum sortir 500 exemplaires, j'ai trouvé ce site de financement participatif." Le concept est simple, dans un autre domaine, Grégoire et Joyce Jonthan le connaissent ! Marie-Noëlle Augendre a publié son projet intitulé De l'Aigoual à l'Aubrac - Voyage photographique en Cévennes et Lozères, sur le site, aux internautes maintenant de l'aider à concrétiser son projet en lui offrant une participation financière d'un minimum de 5€. Mais attention, il ne s'agit pas d'un don à proprement parler mais bel et bien d'un achat puisque chaque participant recevra soit des cartes postales, soit un exemplaire dédicacé du livre, ou les deux, tout dépend de la somme donnée. "Mon livre ne sera publié que si j'atteins mon objectif fixé à 6 500€ au 31 août 2013." Pour l'heure, le compteur affiche seulement 813€.

Voilà pourquoi Marie-Noëlle Augendre sillonne les routes pour faire connaître son projet, son défi. Un nouveau. Car la Cévenole d'adoption a la bougeotte. Rester assise devant la télé, ce n'est pas possible, d'ailleurs, elle n'a pas de téléviseur. Tout à commencer en 2003. La férue de randonnée s'envole pour le Maroc pour faire un trek. Son premier appareil photo entre les mains, un Canon PowerShot, elle capture les paysages désertiques.  Sans vouloir tomber dans le cliché, une passion est née. 2004, Marie-Noëlle Augendre craque, sa vie à Paris est bien trop insupportable. Elle quitte son travail d'expert-comptable et s'installe au Québec. L'aventure ne durera quelques mois, "je ne m'y suis pas sentie bien." Fin 2006, celle que l'on aime à qualifier d'hyperactive revient en France, mais pas à Paris, dans les Cévennes, dans un hameau de deux habitants à Saint-André-de-Valborgne. Dès lors, une autre vie commence pour Marie-Noëlle Augendre. Souvent levée à l'aube "parce que c'est à ce moment-là que la lumière est la plus belle", elle crapahute à travers champs et montagnes pour photographier ces paysages qu'elle découvre au hasard de ses pas et partage avec ceux qui le voudront bien.

www.fr.ulule.com/aigoual-aubrac

S.Ma

Etiquette

Vous aimeriez aussi

1 commentaire sur “CLIN D’ŒIL Marie-Noëlle Augendre cherche ses éditeurs sur le net !”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité