Actualité générale.ActualitésEconomieEconomie.

TOURISME Le bilan du mois de juillet n’est pas rassurant

L'office de tourisme du centre-ville du Grau du Roi. Photo d'illustration/OG
L'office de tourisme du centre-ville du Grau du Roi. Photo d'illustration/OG

La météo favorable de cet été, hormis quelques orages, ne parvient pas à compenser la crise qui touche le pays dans le secteur du tourisme. La clientèle française, pourtant généralement très présente dans le Gard en haute saison, n'était même pas au rendez-vous ce mois de juillet d'après les constatations du Service départemental d'économie touristique de l'ADRT du Gard. Vont-ils se rattraper en août ?

En attendant, l'heure est au bilan, et il n'est pas rassurant. 53% des professionnels du Gard interrogés par le Service départemental d'économie touristique ont déclaré avoir une activité en baisse par rapport à juillet 2012. Et aucun secteur n'est épargné. Que ce soit l'hébergement (59% des professionnels observent une baisse d'activité) où même l’hôtellerie de plein air, habituellement réputée pour connaître des fréquentations touristiques très satisfaisantes dans beaucoup de campings du département, totalise et ce, depuis le début de la saison, une part importante de campings déclarant un recul de fréquentation : 63 %. Et le topo est le même pour l'hôtellerie traditionnelle ainsi que pour l'hôtellerie collective, à savoir les résidences de tourisme, les villages de vacances, les résidences hôtelières, suivent la tendance départementale et régionale et affichent pour 60 % d’entre eux un mois de juillet également décevant.

Les offices de tourisme l'année dernière encore très fréquentés, sont eux aussi délaissés. C'est le constat de 43% d'entre eux. En effet, bien souvent, même si la fréquentation touristique du Gard était en baisse, les offices de tourisme arrivaient à maintenir le taux de visite dans leur office. Cette baisse est ressentie tant pour les touristes étrangers que les touristes français.

Le secteur activités affiche pour 61 % de ses professionnels une baisse de l’activité. C’est le secteur qui totalise proportionnellement le plus de prestataires pessimistes sur leur bilan de ce mois de juillet 2013. Les prestataires du tourisme culturel affichent pour 52 % d’entre eux une baisse tandis que ceux du tourisme loisirs et sportifs sont encore plus nombreux à déclarer une baisse (64 % du panel). Le tourisme fluvial pour 78  % de ses prestataires ont connu également un mois de juillet faible.

Une note positive mais...

Enfin et pour finir sur une note d'optimisme, le secteur commerces est le seul à tirer son épingle du jeu. Contrairement aux années précédentes, dans lesquelles on notait toujours des résultats plus pessimistes dans ce secteur, cette année c’est l’inverse. Les caveaux de dégustation continuent d’afficher des résultats satisfaisants. Il semble d’ailleurs que c’est ce type de prestataires qui permet au secteur commerces de  mieux s'en sortir que les autres secteurs enquêtés. En effet, les restaurateurs et les commerces (bars cafés, alimentation, cadeaux souvenirs) sont plus pessimistes : 53 % des restaurateurs notent une baisse, 47 % des commerçant notent également une baisse. Enfin, les plages privées ne suivent pas la tendance des restaurateurs classiques, et affichent plutôt une stabilité (100 % des plages privées interrogées ont une activité identique à juillet 2012).

S.Ma

Etiquette

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité