A la uneActualité générale.ActualitésPolitiqueSociété

FAIT DU JOUR. Franck Proust : Les raisons de la colère

L'eurodéputé et premier adjoint UMP à la ville de Nîmes, Franck Proust, élu en 2009. Photo DR/
L'eurodéputé et premier adjoint de Nîmes, est candidat à la candidature pour la présidence de Nîmes Métropole.
L'eurodéputé et premier adjoint de Nîmes, est candidat à la candidature pour la présidence de Nîmes Métropole.

Suite à la proposition d'Yvan Lachaud (UDI) de "partager" un prochain mandat avec Jean-Paul Fournier (UMP) en échange de son soutien pour les municipales, le Premier adjoint Franck Proust (UMP) est monté au créneau. Surprenant jusqu'à dans son propre camps,  l'élu "en colère", explique sa démarche.

Jean-Paul Fournier, maire de Nîmes et candidat à sa propre succession. D.R/G.L
Jean-Paul Fournier, maire de Nîmes et candidat à sa propre succession. D.R/G.L

Objectifgard : Vous avez annoncé, il y a quelques jours, votre candidature pour la présidence de Nîmes Métropole. Pourquoi maintenant ? 

Franck Proust : Tout est parti des déclarations d'Yvan Lachaud. Il propose au maire, en échange d'un ralliement de l'UDI à l'UMP, un partage de mandat, en cas de victoire de la droite aux prochaines municipales. Jean-Paul Fournier lui avait déjà proposé la présidence de l'agglomération (…) Oui, je suis en colère ! Cela fait quatre mois que la proposition lui a été faite. Si la présidence de Nîmes Métropole ne l'intéresse pas, moi oui. J'ai une vision politique et des projets qui me tiennent à coeur, comme la gare TVG ou l'aéroport régional.

Objectifgard : Les "délicates" négociations entre les deux protagonistes n'ont pas abouti… Avec ce comportement, vous privilégiez vos ambitions personnelles au détriment de l'union, non ? 

Franck Proust : Pas du tout ! Je ne suis que candidat à la candidature. En tant que cadre interne, je suis tous les dossiers et je porte une vision politique pour le territoire, loin des négociations de marchands de tapis.

Yvan Lachaud, chef de file de l'UDI gardoise.
Yvan Lachaud, chef de file de l'UDI gardoise.

Objectifgard : Comment expliquez-vous alors les propos du maire, Jean-Paul Fournier, qui qualifie vos déclarations "d'insupportables" ? Il n'est pas tendre à votre endroit... 

Franck Proust :  J'entends, mais je ne partage pas son avis. Il fait une erreur d'analyse politique. (…) Je pense même que je lui rends service en adressant ce message à Yvan Lachaud : "si tu ne veux pas de  la présidence de l'agglomération d'autres la veulent". Après, je suis prêt à revoir ma position. L'union est un combat, ça se discute.

Objectifgard : Vous dites que l'union est un combat. Comment pensez-vous qu'à Nîmes elle se réalisera ?

Franck Proust : C'est comme dans un couple, il faut que chacun fasse des concessions. Concernant les motifs de ces conssessions, je ne peux pas tout dire (...) Mais vous savez, en 2008 nous étions tous les trois candidats : Jean-Paul Fournier, Yvan Lachaud et moi. Nous avons alors lancé un sondage auprès des Nîmois, en stipulant, par écrit, que celui qui arriverait en tête, briguerait la mairie. Et puis il y a eu 2008. Yvan Lachaud avait dit au maire : "C'est Proust ou moi". Finalement on a fini sur la même liste.

Aujourd'hui, je soutiens et je reste fidèle à Jean-Paul Fournier. Je suis pour l'union à droite. Mais il faut que l'union se fasse dans le respect, comme l'a si bien dit Jean-Pierre Raffarin, dimanche dernier à la fête de l'UMP.

Coralie Mollaret

coralie.mollaret@objectifgard.com

Publicité
Publicité
Publicité

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Articles similaires

7 commentaires

  1. C’est du grand n’importe quoi!!
    L’ambition de proust l’a perdu!!
    Il ferait de travailler ses dossiers et être proche des nîmois comme certains de ses collègues municipaux car s’en éloigne chaque jour!!!

  2. Et moi et moi et moi! Ce monsieur est d’une indécence rare…

    Il ferait mieux de lire L’Express sur les cumulards où il est bien classé plutôt que de jouer les pleurnichards…

  3. La vérité c’est que Fournier, Proust et Lachaud se détestent…
    La vérité c’est aussi que ce sont des cumulards….

    … et des incompétents.

  4. On peut remarquer que la politique est devenu un gagne pain pour beaucoup d’élus. On appelle ça la professionalisation de l’action politique mais ce n’est plus de la Politique. Certains de ceux là, nous diraient que l’expérience ou l’expertise ça ne se remplace pas. En regardant sans trop chercher, on pourrait faire une liste assez longue de personnes qui ne lachent pas le morceau. Parfois ça en deviens même une entreprise familiale ou la démocratie n’existe pas même à l’intérieur de l’organisation. Tout ceci éloigne finalement la population de la politique ou entretien le mythe du sauveur suprême. A t-on vraiment besoin d’un-e président-e et d’un-e 1er-e ministre ? A t-on besoin s’un sénat et d’une assemblée nationale ? Le cumul et l’addition des mandats devraient être développé à tous les niveaux politiques. Le developpement d’assemblée locale, régionale qui pourraient prendre des décisions sur tous les sujets entrainerait encore plus de personnes à s’interesser à la vie de la cité. Puis nous devrions pouvoir révoquer les élus qui ont manti ou qui ne respectent pas les lois. Puis ces derniers élus devraient toucher le salaire médian… comme cela était prévu au moment de la commune de Paris en 1871.

  5. Une coquille s’est glissé dans mon commentaire. Je tenais à dire que le cumul et l’addition des mandats devrait être controler par les électeurs. Il devrait avoir des lois afin que le cumul et l’addition de mandat devrait être impossible. Ceci afin d’enrayer le carriérisme et redonner du souffle à la politique.
    Mais ils ou elles ne sont pas tous pourris, cela est trop simpliste. L’intervention massive de la population dans la politique et le contrôle des institutions par celle-ci redonnerait probablement du pouvoir à la population.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité