Actualité générale.ActualitésPolitiqueSociété

NÎMES. Plaidoyer pour un Conseil local des associations

D.R/C.M
le président de l'association Promolive, Jean-Claude Woillet. D.R/C.M

L'argumentaire aurait pu passer inaperçue… Ce matin, en marge de la fête de l'olive, place de l'Ambiance, le président de l'association à l'initiative de l'évènement, Jean-Claude Woillet, s'est prononcé en faveur de la création d'un Conseil local de la vie associative . Un coup de pied dans la fourmilière des 2000 associations nîmoises, histoire de faire germer quelques idées.

"En France , il y a deux démocraties : la démocratie parlementaire et associative, sachant que les présidents des associations sont élus. Le droit d'association est un droit fondamentale", intronise le président Jean-Claude Woillet.

Avant de poursuivre : "Nous sommes regroupés en 12 branches, il existe 1,3 millions d'associations ce qui correspond à 70 milliards d'euros, soit 3,5% du PIB". "Il existe à Paris, un haut conseil de la vie associative, directement rattaché au Premier ministre (…) Si on faisait cela localement, ça permettre aux acteurs des différents secteurs de se rencontrer et d'avancer. Il faut que les citoyens agissent dans la cité. C'est cela avant tout la politique"… Au sens noble du terme ! Voilà en tout cas une petite proposition qui pourrait bien s'inviter dans le débat municipal.

Coralie Mollaret

coralie.mollaret@objectifgard.com

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

3 réactions sur “NÎMES. Plaidoyer pour un Conseil local des associations”

  1. la proposition de Jean Claude Woillet a été évoqué lors de l’atelier citoyen consacré à « la démocratie et la citoyenneté dans la cité » qu’organise le Front de gauche nimois pour construire son projet municipal avec les citoyens.
    Sa proposition de créer un conseil local des associations a été retenue. Nimes doit redonner la parole à ses forces vives, à ses acteurs de la vie associative
    Fournier et Lachaud les ont ignoré pendant 13 ans
    A Nîmes, en 2014, changeons de Maire, changeons d’équipe, changeons la ville
    avec le Front de Gauche , L’Humain d’abord

  2. Comme ça ils pourront dénoncer encore plus de choses inutiles!
    D’ailleurs, c’est drôle de remarquer combien certains candidats à la mairie, même pas élu, cumulent déjà les postes… LOL

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité