Actualité générale.ActualitésPolémique.

AIGUES-MORTES. Le cinéma Marcel Pagnol vidé de ses occupants

Ce lundi 14 octobre, au cinéma Marcel Pagnol à Aigues-Mortes. Photo DR/S.Ma
Ce lundi 14 octobre, au cinéma Marcel Pagnol à Aigues-Mortes. Photo DR/

Cette histoire là ne s'est pas terminée par un "happy end" pour la quarantaine de militants réunie sous le collectif Gardarem Lou Pagnol... si tant est qu'elle soit terminée. Le tribunal administratif de Nîmes l'avait ordonné vendredi dernier (Cliquez ici), les gendarmes ont procédé ce lundi matin, à 6h30 avec l'aval du préfet du Gard, à l'évacuation du cinéma Marcel Pagnol à Aigues-Mortes occupé depuis 40 jours (Lire ici).

Les militants avaient pourtant prévu de lever le camp dès le mercredi soir 16 octobre, après la retransmission du ballet Don Quichotte en direct du Covent Garden, mais il en a été autrement. Face à la petite poignée de gendarmes, certains sont sortis d'eux-mêmes persuadés que leur action se poursuivrait par d'autres moyens, d'autres se sont montrés un peu plus résistants, mais aucun débordement n'a été constaté. Une fois tout le monde dehors, des agents de la mairie ont immédiatement fermé le cinéma, un spectacle auquel le maire d'Aigues-Mortes, Cédric Bonato n'a pas souhaité assister malgré un coup de téléphone passé par le capitaine Montet, commandant de la Compagnie de Vauvert à la demande du collectif. "De toute façon, il nous a toujours ignoré, il ne se grandit pas en faisant cela" commente Isabelle Secretan, vice-présidente du collectif Gardarem Lou Pagnol ajoutant : "Nous allons continuer à faire entendre notre droit par une action en justice sur le fond. Nous continuerons jusqu'à faire entendre raison à la mairie" qui a introduit un nouvel acteur dans l'exploitation du cinéma, à savoir Culturespaces, par le biais d'une convention signée en octobre 2012. "Demain se tiendra notre assemblée générale. Une chose est sûre, nous continuerons notre activité cinématographique d'une manière ou d'une autre" assure la vice-présidente. Et de promettre : "Nous maintiendrons le festival de courts-métrages Ecran Libre" prévu au mois de novembre.

S.Ma

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité