A la uneActualité générale.Actualités

COQUIN PÊCHEUR. Bagnols Plage… un poisson d’avril !

D.R/
D.R/

A Objectif Gard, nous imaginons volontiers certains de nos lecteurs – et de nos lectrices – sourire en coin et manifester peut-être leur déception : "Et zut, je n'irai pas me baigner dans le Parc Rimbaud cet été".

Eh oui, ce mardi la rédaction d'Objectifgard s'est creusée la tête pour vous concocter un frétillant poisson d'avril… Il n'est évidemment pas question pour la ville de Bagnols d'installer une plage au bord de la Cèze ! En espérant que cela vous a fait sourire, nous remercions la municipalité d'avoir joué le jeu en nous aidant à trouver quelques éléments pour accorder du crédit à notre histoire . Bon début de semaine. 

 Histoire de le relire une dernière fois ce poisson d'avril... 

L'encre qui a ratifié le contrat d'exploitation pour "Bagnols Plage" est encore fraîche… Hier soir à l'abri des regards, le maire Jean-Christian Rey a lancé un projet aussi audacieux qu'ingénieux en cédant 2.000m² du parc Arthur Rimbaud, à l'entreprise Lafargue, gestionnaire de Paris Plages. Joint par téléphone, le premier magistrat galvanisé par sa réélection s'est confié : "nous avons attendu la fin des élections municipales pour lancer les travaux. Cela faisait plusieurs mois que nous y songions. Mais on sait que nos adversaires en auraient profité pour nous tacler d'électoralistes, ce que nous ne sommes pas ". Alors, c'est sur les bons conseils d'Anne Hidalgo, fraichement élue maire de Paris, que la municipalité gardoise a fait appel à Bruno Lafont, PDG de Lafargue : " c'est un homme qui aime entreprendre et s'adonner à de nouveaux projets, c'est un plaisir de travailler avec lui ", reconnaît l'ancien premier adjoint Jean-Louis Chapelet.

Coût total du projet : 50.000 euros, à la charge du promoteur. Jean-Christian Rey l'assure : "les Bagnolais ne dépenseront pas un euro grâce au partenariat public/privé ". Une coopération très en vogue en cette période de disette budgétaire. En échange, les visiteurs devront s'acquitter d'un droit d'accès de 3 euros. Pour les résidents bagnolais, une carte est à retirer à la mairie sur présentation d'un justificatif de domicile (quittance de loyer, avis d'imposition, facture d'électricité…).

Une partie réservée aux nudistes

Concernant l'avancement du projet, dès le mois prochain plus de 200 tonnes de sable de la carrière Vial de Sail-Sous-Couzan, réputée pour la finesse de ses grains, seront acheminés par barge depuis le Rhône avant de remonter la Cèze en passant par la commune de Chusclan.

Dans son élan, Jean-Christian Rey n'a pas fait dans la demi-mesure : des entreprises locales seront amenées à construire une guinguette de 100m² vouée à être implantée au beau milieu de la plage. Mieux, une partie de la berge sera réservée aux nudistes. Les habitués de l'Espiguette ou de Maguelone s'en réjouissent déjà. Pour préserver leur intimité, des paravents chinois seront érigés pour séparer cet espace de celui du grand public : " il y en aura pour tous les goûts, mais nous ne voulons pas nous mettre à dos la clientèle familiale. À Bagnols, les habitants savent cohabiter, quel que soit leur origine ou mode de vie ", poursuit le maire.

Des goodies et autres produits dérivés type crème solaire ou serviettes "J'aime Bagnols" seront déclinés à l'entrée de la plage. Une grande marque de maillot de bain devrait aussi s'implanter aux portes de la ville, espérant capter la clientèle. Mais la mairie préfère encore garder secret le nom de ce " grand exploitant ". L'objectif à terme, est de " doubler " la fréquentation touristique pendant la saison estivale.

D'une rapidité éclaire, le projet devrait permettre aux donzelles du Gard Rodhanien de barboter dans la Cèze dès l'été prochain. L'inauguration, prévue pour le 21 juin à l'occasion de la fête de la musique, sera effectuée en présence d'Anne Hidalgo qui a accepté l'invitation. Le footballeur Eric Cantona, reconverti en entraîneur de l'équipe de France de beach soccer, fera une démonstration de ce sport en plein essor. Une rencontre amicale est d'ores et déjà programmé à 21h30. Dans l'attente de l'inauguration, bikinis, slip kangourous et tongs "I Love Bagnols" sont fortement recommandés.

Coralie Mollaret avec Jean-Marie Cornuaille

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

2 réactions sur “COQUIN PÊCHEUR. Bagnols Plage… un poisson d’avril !”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité