A la uneActualités Gard.

ANDUZE. Journée de sensibilisation des motards à la sécurité routière

 

Michelle, passagère de moto, teste les lunettes floues, qui simulent la vue d'une personne dont le taux d'alcoolémie est élevé
Michelle, passagère de moto, teste les lunettes floues, qui simulent la vue d'une personne dont le taux d'alcoolémie est élevé

Toute la journée à Anduze, les motards sont invités à participer à des ateliers de sensibilisation à la sécurité routière. Comme l'an dernier, une cinquantaine de participants se sont inscrits. Le préfet du Gard en a d'ailleurs profiter pour signer une convention de prévention avec un camping. 

Dans le Gard, un accidenté sur deux est un deux-roues. "Ce chiffre est plus élevé que dans les autres départements. Le climat fait que les motards roulent plus qu'ailleurs, et nous avons remarqué que ce sont essentiellement des Gardois, et non des touristes. Ils connaissent plus les routes et sont moins vigilants", affirme Thierry Pallier, coordinateur Sécurité routière à la préfecture. Et d'ajouter : "10 motards sont morts en 2013 dans le Gard, contre 16 en 2012. C'est bien mais il faut continuer la prévention. Car les chiffres sont en dents de scie et on craint une nouvelle augmentation en 2014".

Concrètement, pour la 3e année consécutive, 4 ateliers sont mis en place pour permettre aux conducteurs d'appréhender les dangers de la route : un stand de la FFMC (Fédération française des motards en colère) avec différents vêtements, casques , gants et bottes de retours d’accidents, pour sensibiliser à l'importance d'un équipement adapté ; deux ateliers maniabilité et trajectoires avec la Gendarmerie, suivi d’une mise en situation réelle sur un parcours de 80 à 100km ; un atelier premiers secours avec les Pompiers, pour notamment éviter le sur-accident ; et un atelier Sécurité Routière, avec un simulateur de freinage et de prise d'alcool. "On a enregistré 55 inscrits pour cette nouvelle session, comme l'an dernier. On a une vraie demande", souligne Patrick De Jonghe , Coordinateur Adjoint FFMC 30.

Le préfet du Gard, lors de la signature d'une convention avec le camping du Bel été.
Le préfet du Gard, lors de la signature d'une convention avec le camping du Bel été.

Cette journée est aussi l'occasion pour le Préfet du Gard, Didier Martin, de rappeler son engagement en la matière : "Nous agissons sur deux volets : la répression  - nous avons relevé 250 infractions hier dans tout le département -, et la prévention, en particulier vers les publics à risques".  Le magistrat a signé une convention avec le camping du Bel Eté, qui se trouve à la sortie de la ville, et qui accueille spécifiquement des motards depuis son installation il y a quatre ans. Désormais, le camping possédera une carte officielle de la mortalité routière et distribuera des prospectus de sensibilisation. "C'est le gérant, Frédéric Amsaleg, qui a souhaité travailler avec nous. Les motards sont un public auprès duquel il est difficile de communiquer, toutes les occasions sont bonnes pour essayer de les toucher. C'est aussi la raison pour laquelle nous opérons en étroite collaboration avec la Fédération des motards. Ils sont bien plus à même que nous de les attirer dans ce genre de manifestations", note le préfet.

Deux journées similaires seront organisées à Bagnols-sur-Cèze et à Nimes, le 18 mai et le 22 juin prochain.

Etiquette

Eloïse Levesque

Eloïse Levesque, journaliste diplômée de l'université de droit et de science politique de Montpellier, à Objectif Gard depuis mars 2014

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité