A la uneActualité générale.ActualitésActualités Gard.

ALES. Le programme de Cratère Surfaces 2014 est sorti de terre

Le clou du spectacle : une envolée chromatique à Alès. DR
Le clou du spectacle : une envolée chromatique à Alès. DR

Le festival Cratère Surfaces prend de l'ampleur et s'exporte cette année dans les villages alentours pour 6 jours de théâtres de rue au sens le plus large du terme. Du 30 juin au 5 juillet, deux compagnies régionales seront présentes, ainsi que de nombreux artistes venus de France, de Hollande, du Royaume-Uni, d'Israël et d'Espagne. Revue de détail.

Le festival Cratère Surfaces inaugurera sa 16e édition le 30 juin à 19h au Mont Bouquet  avec la compagnie Cavales. Une entrée en matière qui donnera le ton de cette nouvelle session. "Des artistes sauteront sur des trampolines pour créer un trompe-l'oeil. Le public aura l'impression qu'ils rebondissent sur la montagne. Notre objectif est de jouer avec les paysages et de s'approprier d'autres lieux que la rue", explique-t-on à l'organisation.

Par la suite, chaque soirée se déroulera dans un village différent. Le festival passera par St-Jean-du-Gard, Vézénobres, Brouzet-Les-Alès et Alès pour deux jours. "Nous avons décidé de changer de formule pour se renouveler, proposer des choses différentes et impliquer les communes alentours tout en poursuivant notre objectif de départ : créer la surprise, aller là on le public ne nous attend pas".

Break a Legend, par une compagnie hollandaise, une première en France
Break a Legend, par une compagnie hollandaise, une première en France. DR

19 spectacles seront joués pour 68 représentations, avec des artistes locaux, nationaux et internationaux, dans des genres très différents. David Wampach, soutenu par le Cratère depuis plusieurs années et basé à Montpellier, proposera une création atypique de théâtre mêlé à de la danse contemporaine, mettant en scène le rituel de la manière de d'exprimer face à l'autre. Qu'est-ce qui se passe si on laisse tomber ces barrières? Il s'appuiera pour cela sur la danse traditionnelle de la tarentelle de manière parfois impudique. "Ce spectacle se veut provocateur", affirme l'organisation. Dans un registre similaire, Strip-tease forain, proposé par U-Structure Nouvelle, basé à Alès, interpellera le public sur le ressenti des femmes qui sont du strip-tease. Seuls des hommes seront sur scène.

Côté humour, une compagnie anglaise présentera du jonglage avec Macht et un spectacle sur des quiproquos familiaux sera joué les 2, 3 et 4 juillet : Du plomb dans le gaz, par la famille Goldini, qui vient de Toulouse.

Un peu de suspens enfin viendra agrémenter le festival avec Freeze : un empilement de pierres qui n'en finit jamais et  qui laisse le public en tension face à des monticules prêtes à s'effondrer. Un spectacle de 40 minutes limité à 60 spectateurs.

Le festival se clôturera à Alès avec Envolée Chromatique, des structures gonflables qui évolueront au-dessus du public. Ce sera sur les bords du Gardon.

 

Etiquette

Eloïse Levesque

Eloïse Levesque, journaliste diplômée de l'université de droit et de science politique de Montpellier, à Objectif Gard depuis mars 2014

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité