A la uneActualité générale.Actualités

SAINT-AMBROIX Le « bag in box » a le vin en poupe

Daniel Poujol, gérant du Caveau de la Tour à Saint-Ambroix. Photo DR/E.B.
Daniel Poujol, gérant du Caveau de la Tour à Saint-Ambroix. Photo DR/E.B.

Le Caveau de la Tour organisait aujourd'hui une foire aux « bag in box » à Saint-Ambroix. Plus qu'une foire aux vins, cette journée était l'occasion de promouvoir ce conditionnement dont les consommateurs sont de plus en plus friands.

Le vin reste le même, c'est juste l'emballage qui change. En effet, avec le « bag in box », il est conservé dans une poche sous vide plutôt que dans la traditionnelle bouteille. Plus pratique et économique pour le consommateur, le « bib » (abréviation de bag in box, ndlr) remporte un franc succès surtout avec l'arrivée de l'été. C'est dans cet esprit que Daniel Poujol, gérant du Caveau de la Tour à Saint-Ambroix, a organisé ce samedi une journée placée sous le signe du vin et du « bag in box ».

« Les vignerons utilisent de plus en plus ce conditionnement pour répondre à la demande de leur clientèle. Ils mettent les mêmes vins dans leurs cubis que dans leurs bouteilles » commente Daniel Poujol. Les avantages du « bib » sont multiples. Le vin est proposé en plus grande quantité et l'achat est plus rentable qu'à la bouteille. En outre, il se conserve également plus longtemps. « On peut boire davantage et si on boit lentement il se conserve » remarque un amateur.

Philippe Sicard (à droite). Photo DR/E.B.
Philippe Sicard (à droite). Photo DR/E.B.

Ainsi, onze producteurs de la région ont aujourd'hui répondu présents à l'invitation afin de faire découvrir leurs cuvées mais aussi « de partager un moment de convivialité » autour de bons produits. Philippe Sicard, producteur et éleveur de vin d'AOC Minervois dans l'Hérault, est venu présenter une partie de sa gamme.

Viticulteur de père en fils depuis quatre générations, il fait vivre ses 42 hectares de vigne depuis 2003. Sur une production annuelle de 2 000 hectolitres, il conditionne 300 hectolitres en « bib ». Mais attention, ses grandes cuvées restent dans la bouteille. « Je trouve cela un peu dégradant pour du vin de très grande qualité d'être dans un cubi. Je privilégie plutôt l'entre-deux gammes pour cet emballage » explique t-il.

Dans le « bag in box », la boisson se conservera un mois après ouverture contre 48 heures pour une bouteille. Et « la qualité reste identique du premier au dernier verre » assure Philippe Sicard.

Elodie Boschet

 

Etiquette

Elodie Boschet

Elodie Boschet, journaliste à Objectif Gard depuis septembre 2013.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité