A la uneActualitésPolémique.

LE FAIT DU JOUR Jean-Christian Rey, maire de Bagnols et président de l’agglo : « Ma priorité c’est l’emploi »

Le maire de Bagnols et président de l'agglo du Gard Rhodanien Jean-Christian Rey. (Photo d'archives / Objectif Gard)
Le maire de Bagnols et président de l'agglo du Gard Rhodanien Jean-Christian Rey. (Photo Coralie Mollaret / Objectif Gard)

Près de deux mois après sa réélection aux municipales, le maire de Bagnols Jean-Christian Rey, par ailleurs président de l’agglomération du Gard Rhodanien et vice-président de la région Languedoc-Roussillon, s’exprime sans détour sur la politique locale, nationale ou encore les polémiques qui l’ont récemment concerné.

Objectif Gard : Un an et demi après la naissance de l’agglo du Gard Rhodanien, quel bilan en tirer ? A t-elle su se montrer utile ?

Jean-Christian Rey : Oui bien sûr, elle est au rendez-vous quotidien des citoyens de l’agglo, sachant que ses deux corps de métiers principaux sont les multi-accueils et les ordures ménagères. C’est du quotidien.

Le travail de l’agglo c’est de rendre attractif le territoire, d’œuvrer pour le développement économique. En un an et demi, il a été fait beaucoup de choses. Concernant la priorité qui est l’emploi, on a créé un guichet unique qui permet, quelque soit le projet de montage d’entreprise, de transmission, de demande d’aides, d’avoir un seul endroit où on répond aux questions.

On a monté dans le même temps un conseil d’orientation économique où on regroupe des dirigeants d’entreprises, des décideurs et où on échange sur l’avenir économique du Gard Rhodanien.

Aujourd’hui, on dispose de 50 hectares de foncier disponibles sur trois secteurs différents : les grandes zones cogérées avec la région, des zones plus petites mais aussi de toutes petites zones artisanales et commerciales. Ces zones, notre travail c’est de les marketer.

En parallèle, il y a l’agriculture. Sur l’ensemble de Languedoc-Roussillon, c’est 25 000 hectares, et autant d’emplois. Nous travaillons sur la promotion du développement agricole, la vigne mais pas que.

Objectif Gard : Pouvez-vous nous donner quelques exemples…

Jean-Christian Rey : Nous sommes attachés à la promotion du territoire. Ici, le tourisme, c’est colossal. Sur l’agglo, on a, hors nuitées, 30 millions d’euros de retombées économiques par an. Alors on veut étirer la saison touristique, il faut qu’on soit meilleurs sur l’intersaison et la saison hivernale. Parce que 1 % de gagné, c’est 300 000 euros en plus soit dix emplois en équivalents temps plein.

Le tourisme, les zones d’activités, l’agriculture, c’est d’autant plus important que c’est non-délocalisable.

Objectif Gard : Quelle est la place du nucléaire dans l’avenir économique de l’agglo ?

Jean-Christian Rey : On a besoin du nucléaire. Il représente 5 000 emplois, c’est colossal. Mais il faut diversifier nos rentrées économiques.

Après, l’avenir proche lié au nucléaire sur notre territoire, c’est l’Institut Européen de l’Hydrométallurgie (IEH, ndlr). Cet IEH permet de séparer les terres rares des métaux. C’est très important, notamment pour l’environnement, et ça vient de l’industrie nucléaire. Et surtout, c’est concret : en début d’année prochaine, une quinzaine d’emplois vont être créés. Et ce n’est qu’un début.

Objectif Gard : Comment jugez-vous la coopération entre les communes de l’agglo ? S’entendre à 42 communes, ça ne doit pas être une sinécure…

Jean-Christian Rey : Depuis le début du processus de construction de l’agglo, dès la fin 2011, jusqu’à la création officielle fin 2012, tout s’est fait à l’unanimité. Si bien que le jour du vote, il n’y avait qu’un seul candidat à la présidence et pour chaque vice-présidence.

Sont arrivées là dessus les municipales, certains en ont semble t-il eu assez de cette unanimité et ont décidé d’être dans l’opposition stérile. Je le regrette. Il y a eu des arrangements entre Gilbert Baumet (conseiller municipal et ancien maire de Pont-Saint-Esprit, ndlr), Alexandre Pissas (maire de Tresques et conseiller général du canton de Bagnols, ndlr) et Patrice Prat (député de la 3e circonscription du Gard et ancien maire de Laudun-l’Ardoise, ndlr). Mais ils restent très minoritaires.

Objectif Gard : Patrice Prat dénonçait récemment une augmentation de 8 % de vos indemnités de président de l’agglo du Gard Rhodanien. Que répondez-vous à cette polémique ?

Jean-Christian Rey : Ma réaction est très simple : l’information est détournée. L’enveloppe globale des indemnités n’a pas bougé d’un iota. Pour rémunérer les conseillers délégués, il faut abaisser l’indemnité du président.

Là comme il y a un conseiller en moins, il y a eu une ventilation en interne. Pour mon indemnité personnelle, ça ne change rien, puisque mes revenus sont écrêtés (pour respecter le plafond autorisé par la loi, qui est de 8 272,02 euros bruts par mois, ndlr). Je le répète : ça ne change rien non plus pour l’enveloppe globale. Et je rappelle que les indemnités ne sont pas obligatoires, chacun fait ce qu’il souhaite en son âme et conscience.

Objectif Gard : Venons-en à la mairie de Bagnols, où vous avez été réélu fin mars. Quels sont les grands chantiers auxquels vous allez vous atteler durant ce deuxième mandat ?

Jean-Christian Rey : D’abord, je rappelle qu’on a eu un mandat durant lequel on a dû faire dans l’urgence, éteindre les feux. Il y avait un trou d’un million d’euros dans les caisses qu’il a fallu combler à la force du poignet.

Aujourd’hui, notre priorité c’est l’emploi, et ça passe aussi par l’attractivité économique de la commune, main dans la main avec l’agglo. Et parmi les grands chantiers à venir, on veut faire des mutualisations pour rationaliser le fonctionnement du service public et investir dans les routes, les musées, l’éducation. Le tout dans la concertation et la proximité, ça nous tient à cœur.

Et aussi :

La non reconduction du partenariat de l’agglo avec l’Etoile de Bessèges : « Pour avoir  l’étape du samedi nous avons accordé à cette course cycliste une subvention annuelle de 45 000 euros. Nous arrivions à la fin de notre partenariat et la commission sport de l’agglo a décidé à l’unanimité d’orienter sa position économique différemment et de faire une pause avec l’Etoile de Bessèges. Ils ont décidé d’aller vers la formation et la jeunesse. Ça s’appelle des choix, et les politiques sont là pour faire des choix. »

La fusion Languedoc-Roussillon - Midi-Pyrénées : « Je ne suis pas certain que ce soit la meilleure chose à faire. Pour ce qui concerne le Gard, je ne suis pas sûr qu’on ait un intérêt avec Toulouse. Ceci étant dit, je ne suis pas contre la réforme, je pense que la réforme est nécessaire, mais il faut qu’on en discute, qu’on soit dans la concertation. »

La politique actuelle du gouvernement : « Je fais partie de ceux qui disent que François Hollande et le gouvernement ont été élus pour cinq ans. Mais ce que je sais, et ce que je crie lors de nos réunions nationales du parti à Paris, c’est que la population souffre, mes permanences sont remplies de personnes qui sont dans des problématiques d’emploi. Il faut qu’on aille vite. »

Propos recueillis par Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

1 commentaire sur “LE FAIT DU JOUR Jean-Christian Rey, maire de Bagnols et président de l’agglo : « Ma priorité c’est l’emploi »”

  1. Monsieur Le Maire
    Etant Citoyen Bagnolais et ce depuis fort longtemps je me préoccupe surtout de là ou je réside soit: au 11 rue albert andré c’est à dire tout juste à coté de la Mairie et donc ma question à quand des dos d’ane dans la rue albert andré?? car je ne sais pas si vous le savez les voitures circulent tellement vite de jour comme de nuit dans cette rue que parfois au sortie de chez moi on doit faire tellement attention de ne pas être écrasé moi et mon fils de 8 ans vous trouvez cela normal a vive allure dans cette rue??
    moi non la nuit vous serez interpeller pour ces vives allures parfois je dis bien!!
    donc afin d’éviter un drame il serais bien de penser à des ralentisseurs en haut et en bas de la rue albert andré!! c’est mon avis et celui de plusieurs résidents albert andré..
    merci Monsieur le Maire de ne pas nous oubliés.
    Cordialement
    Demoustier Frédéric

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité