A la uneActualité générale.Actualités

VILLENEUVE-LÈZ-AVIGNON « Rendre ses lettres de noblesse au cabaret »

(Photo : Franck Roset)
(Photo : Franck Rozet)

A quoi aurait ressemblé le cabaret s’il avait existé à l’époque de la Rome antique, du far west, de la France baroque ou encore de l’Egypte ancienne ?

C’est la question que s’est posé le chorégraphe Stéphane Loras, qui travaille sur l’écriture du nouveau spectacle du cabaret villeneuvois Le Castel, « Absolument Cabaret », depuis janvier.

« Je veux montrer qu’on peut y faire de belles choses »

L’homme, qui a travaillé avec quelques grands noms tels Dove Attia, Elie Chouraqui ou encore Mylène Farmer, a souhaité à travers ce spectacle aux « chorégraphies plutôt épurées », « rendre ses lettres de noblesse au cabaret. »

« Je veux montrer qu’on peut y faire de belles choses, cohérentes et écrites », poursuit-il. Stéphane Loras, qui a eu « carte blanche », a donc confectionné une histoire qui se déroule dans les années 30 à Chicago. Un producteur souhaite créer un spectacle pour sa muse, Dita Divine. Mais celle-ci ne veut pas être seule en scène, et propose à son producteur de procéder à une audition pour lui trouver des danseuses. Une audition que la chanteuse souhaite faire… en prison. Le couple y trouvera quatre danseuses et montera un spectacle avec elles.

Un spectacle rythmé, enlevé 

Pour les costumes, le Castel a fait appel à la créatrice avignonnaise Sandra Laguerre, qui a créé les maquettes et les modèles qui serviront pour toute la durée du spectacle. « Il y avait une contrainte technique spécifique, les changements ultra rapides », explique la costumière-décoratrice, qui a travaillé en étroite collaboration avec le chorégraphe.

« Absolument Cabaret » était présenté hier soir en avant-première. Un spectacle rythmé, enlevé, mêlant chorégraphies sexy, chansons et moments plus humoristiques — auquel le public est amené à participer — et qui s’achève par l’incontournable french cancan.

La première d’« Absolument Cabaret » se tiendra le samedi 27 septembre à 20 heures.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité