Actualités

GARONS Des petits cuisiniers s’invitent au restaurant Alexandre

Atelier cuisine au restaurant Alexandre. (photo Baptiste Manzinali / Objectif Gard)
Atelier cuisine au restaurant Alexandre. (photo Baptiste Manzinali / Objectif Gard)

Une vingtaine d'enfants de l’École Jean-Paul II de Sauve étaient conviés ce matin pour un atelier cuisine dans le restaurant Alexandre à Garons, deux étoiles au guide Michelin. Le Chef Michel Kayser a semble-t-il, suscité quelques vocations.

Entre apprentis cuisiniers et critiques culinaires, les ambitions ne manquaient pas au moment de la dégustation des plats préparés par le Chef Michel Kayser. A l'aide d'une vingtaine d'enfants venus envahir la cuisine du chef doublement étoilé, un menu à l'image du restaurant Alexandre a été dégusté par ces petites progénitures, qui n'ont pas hésité à donner leurs avis d'experts. "La crème de brandade était excellente" souligne Colin qui projette de devenir cuisinier. "J'aime bien goûter les aliments, les assembler entre eux" a t-il ajouté. Âgé de seulement 10 ans, c'est lui qui finalisé la préparation du sorbet de pomme servi en dessert, qui a fait l'unanimité auprès de cette clientèle très exigeante. Lorenzo, lui, se voit plutôt pâtissier. "J'ai l'habitude car je fais déjà des gâteaux chez moi, et je coupe les tomates aussi" nous précise t-il.Quand on lui demande s'il regarde des émissions culinaires à la télévision, sa réponse nous scotche un peu : "Ce qui est important, c'est de faire, pas de regarder la télé." Simple et précis. Au même moment, Colin manifeste sa déception, "Mais là on va devoir partir, et ça, c'est pas cool."

Le Chef Kayser en cuisine avec les élèves de l'Ecole Jean Paul II de Sauve. (photo Baptiste Manzinali / Objectif Gard)
Le Chef Michel Kayser en cuisine avec les élèves de l'Ecole Jean Paul II de Sauve. (photo Baptiste Manzinali / Objectif Gard)

Et les filles dans tout ça ? Pour Cassandra, qui a du remplacer le dos de loup de Méditerranée par de la viande pour cause d’allergie, "Les filles sont meilleurs que les garçons en cuisine, car elles comprennent mieux ce que dit le Chef". Une réponse d'un féminisme bien particulier.

De son côté, le Chef Michel Kayser s'est montré très attentif avec ces enfants, et d'une patience sans faille. "Il y en a certains qui sont très étonnants et qui manifestent un vrai talent pour reconnaitre les saveurs, ils ont de solides connaissances. Mais parfois, ils se laissent berner par des couleurs qu'ils assimilent à des fruits trop rapidement (rire)". Pas de doute, la relève est assurée.

Baptiste Manzinali

 

Etiquette

Baptiste Manzinali

Diplômé de l'ESJ, passionné d'actualité en général, musique, football, cinéma, jeux vidéo et civilisations anciennes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité