A la uneActualités

FAIT DU JOUR Faire rayonner les Cévennes à Paris

Alain Basset et Gérard Chaput, co-présidents de l'association Les Cévenols à Paris. Photo Elodie Boschet/Objectif Gard
Alain Basset et Gérard Chaput, co-présidents de l'association Les Cévenols à Paris. Photo Elodie Boschet/Objectif Gard

Il y a les Parisiens qui sont venus s'installer à Alès (lire notre article), puis il y a les gardois qui sont partis vivre à Paris. Pour créer du lien entre ces Parisiens qui ont leur cœur en Cévennes, l'association Les Cévenols à Paris, en sommeil depuis plusieurs années, vient de renaître de ses cendres.

Alain Basset et Gérard Chaput, des Cévenols pure souche et amis de longue date, ont repris ensemble les rennes de cette association créée il y a plusieurs années par un restaurateur gardois installé à Paris. "C'est en voulant prendre contact avec l'association que nous nous sommes rendus compte qu'elle ne vivait plus. Nous avons eu envie de la relancer", explique Alain, ex-gérant de boîte de nuit. Les deux sexagénaires qui partagent leur temps entre Alès et Paris ont eu maintes occasion de se rendre compte que les Cévennes étaient relativement méconnues dans la ville lumière. "On entend parler des Auvergnats, des Bretons mais pas des Cévenols", regrette Gérard, médecin. Leur objectif est donc simple : ils veulent faire rayonner leur territoire adoré jusqu'en Ile de France.

Éviter l'isolement

 "Paris est une très grande ville où l'on peut se retrouver tout seul", assure Gérard. "Nous voulons donc proposer des activités pour créer du lien entre les Cévenols qui y travaillent de façon à ce qu'ils s'entraident et ne restent pas isolés", poursuit Alain. Les deux compères ont déjà quelques idées de soirées en tête, mais pour la première, ce sera un apéro-tapas prévu le vendredi 21 novembre. "Nous serons à Paris cette semaine pour trouver un lieu. L'idée est de rassembler un maximum de personnes pour faire connaître l'association", expliquent-ils. Gérard et Alain envisagent également d'organiser l'élection de Miss Cévennes Paris ou encore d'inviter les Parisiens à une journée découverte de la cuisine cévenole.

Des soirées aussi en Cévennes

Pour que ces belles idées aboutissent, l'association a besoin de moyens financiers. De fait, Alain et Gérard vont d'abord programmer quelques soirées alésiennes "pour rassembler du budget et proposer ensuite des manifestations sympas aux Cévenols Parisiens". Par exemple, les pré-sélections pour l'élection de Miss Cévennes Paris devraient avoir lieu à Alès, avant la finale à Paris. "Ce serait une première !" se réjouit d'avance Gérard.

Outre les Cévenols installés à la capitale, l'association est également ouverte aux amis et parents de ces derniers. "La carte parisienne est à 30 euros par an, celle des amis du club à 15 euros. L'un de nos objectifs est aussi de faire bénéficier nos adhérents de tarifs préférentiels sur certains événements, en particulier à Paris où la vie est chère", indique Gérard. Cévenols intéressés, rendez-vous sur la page Facebook de l'association, en cliquant ici.

Elodie Boschet

Etiquette

Elodie Boschet

Elodie Boschet, journaliste à Objectif Gard depuis septembre 2013.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité