Du côté de NîmesSorties Gard

AIGUES-VIVES Automnales de théâtre, ce samedi 15 et dimanche 16 novembre 2014

Capture d’écran 2014-11-14 à 20.02.35

 

 

 

Deux rendez-vous consacrés au théâtre sous le signe du rire vous attendent à la salle Marius École d'Aigues-Vives, ce week-end.

Au programme :

Samedi 15 novembre à 20h30 « Les belles soeurs » une pièce d’Eric Assous, mise en scène par Francisco Solis.

Francky vient de se rendre acquéreur d'une maison à la campagne. Avec son épouse, il a décidé d'inviter ses frères et leurs épouses respectives. Au cours de l'apéritif, la maîtresse de maison apprend à la cantonade qu'elle a également convié à cette pendaison de crémaillère une certaine Talia, secrétaire de son mari, mais qui semble aussi être très bien connue des deux autres hommes de la famille... Aussitôt, un vent de panique commence à se lever du côté de ces messieurs entraînant un tsunami de suspicions auprès de ces dames. Du vrai boulevard avec une cascade de gags agréablement pimentés d’anecdotes croustillantes, de révélations grivoises, de calculs mesquins et de mufleries indélicates, le tout distillé sans la moindre vulgarité, dans un humour grinçant qui fait drôlement rire.

 

Dimanche 16 novembre à 17h « Les pièces rapportées » mise en scène par Jean-Luc Cohen.

Ça commence avec du sang et ça se termine avec du chant. La blouse blanche et les mains maculées, la femme vient annoncer à la foule qu’elle vient de tuer son mari. Mais sans vraiment le vouloir, juste pour affirmer sa féminité quoi. Puis le gars ne s’est pas contenté seulement de mourir, il geignait, il y avait du sang partout... Quelle horreur ! Tout pour se faire remarquer ces hommes. Le ton est donné, refaisons le couple ! La mise en scène de Jean-Luc Cohen interdit la moindre seconde de blanc, liant ainsi les scènes de manière très originales grâce notamment à la présence du pianiste et d’une danseuse. Le résultat est surprenant, c’est du nouveau théâtre. Les comédiens heureux d’être sur scène remplissent le public de bonheur. C’est la vie, les cris, les peurs, la colère l’amour en live.

 

 

Entrée : 6 € par spectacle (gratuit pour les - de 16 ans), billetterie sur place.

 

Etiquette

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité