Actualités

BAGNOLS Une « disco soupe » pour « sensibiliser au gaspillage »

Hier après-midi, sur la place Mallet (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Hier après-midi, sur la place Mallet (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Hier après-midi, sur la place Mallet (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

La vraie beauté est intérieure, et c’est aussi valable pour les fruits et légumes.

Voilà en substance le message de cette première « disco soupe » organisée par les Scouts et Guides de France de Bagnols, samedi après-midi place Mallet.

« On veut sensibiliser les gens au gaspillage et le faire avec un côté décalé, en proposant aux gens d’éplucher les légumes et de faire la soupe avec nous », explique Guillaume Pujol, le responsable des Scouts et Guides de France de Bagnols.

Des passants ont fait une halte pour donner un coup de main (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Des passants ont fait une halte pour donner un coup de main (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

« Ils sont hors calibre, je ne peux pas les vendre »

Patates, navets, poireaux, salades, choux, oignons, courges ou encore pommes, les organisateurs ont récolté une bonne centaine de kilos de fruits et légumes donnés par des producteurs. Des légumes impropres à la vente car moches, abimés ou pas calibrés, ou encore des pommes restées à quai à cause de l’embargo russe et de l’effondrement des cours.

Le producteur bagnolais Thomas Saleilles a donné des poireaux, pommes-de-terre et navets, car « ils sont hors calibre, je ne peux pas les vendre. » Habituellement, il les donne à ses poules. Pour lui, la « disco soupe » est « une très bonne idée. »

Une première casserole de soupe sur le feu (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Une première casserole de soupe sur le feu (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Alors tout l’après-midi les scouts, qui avaient pris le soin de se déguiser pour le côté festif, ont confectionné soupe de légumes et compote de pommes en extérieur, sur la place, avec les passants qui ont bien voulu participer, puis les ont dégustées tous ensemble. Agés de 14 à 17 ans, « c’est eux qui ont proposé l’idée, précise Guillaume Pujol. C’est de la pédagogie par l’action. »

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité