A la uneNîmes OlympiqueSports Gard

FLOP DE L’ANNÉE Jean-Marc Conrad, zéro pointé !

Jean-Marc Conrad, président de Nîmes Olympique. (photo Baptiste Manzinali / Objectif Gard)
Jean-Marc Conrad, président de Nîmes Olympique. (photo Baptiste Manzinali / Objectif Gard)

En ce dernier jour de l’année, il est plus que temps de dresser le bilan. Objectif Gard vous propose sa sélection de celles et ceux qui ont marqué 2014 pour le meilleur, et pour le pire.

Dans la rubrique sportive, l'année 2014 restera marquée par le passage aussi éphémère que désastreux de Jean-Marc Conrad à la présidence du Nîmes Olympique. A son arrivée au club à la mi-avril, l'homme, ambitieux, avait vu les choses en grand pour le Nîmes Olympique. Dans une interview qu'il nous avait accordée (à relire ici), le président déclarait : "Le football a besoin de se renouveler parce qu’il souffre d’une très mauvaise image". On ne sait pas si le football a été renouvelé sous l'ère Conrad mais l'image du foot et du Nîmes Olympique ont été sérieusement écornées pendant son passage. Rappelons qu'en six mois, Conrad a réussi l'exploit d'être placé en garde à vue, puis mis en examen dans une affaire de matchs présumés truqués et d'être interdit d'exercer ses fonctions.

Mais bien avant ses ennuis judiciaires, quelques incohérences entre ses promesses et la réalité se sont révélées au grand jour : "Dès le début de la saison (soit août 2014, NDLR), assurait-il en juin dernier, je prévois d’installer une bodega géante dans la grande salle des expos. Cet espace de restauration sera dédié aux supporters mais aussi aux joueurs qui viendront à la rencontre du public après les matches". La bodega, personne ne l'a vue... Comme ses recrutements ! "Pour Pedro Galvan et César Arzo, on est à 90%. Pour Kris Boyd, on est toujours en négociation". Bilan des courses : aucun des trois n'évolue aujourd'hui au Nîmes Olympique. On n'oubliera pas la prestigieuse « International School Academy », une école basée à la Bastide, qui devait permettre d'accueillir, entre autres, les enfants des trois joueurs cités plus haut.

Pour l'ensemble de son oeuvre (ou bluff), Jean-Marc Conrad méritait bien ce flop de l'année 2014 !

 

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité