A la uneActualités

SAINT-HILAIRE-DE-BRETHMAS Golf : la vérité si je mens !

Rémy Coulet et Joseph Varéa, de l'association Saint-Hilaire durable, ont lancé la gazette "100 % désintox". Photo Elodie Boschet/Objectif Gard
Rémy Coulet et Joseph Varéa, de l'association Saint-Hilaire durable, ont lancé la gazette "100 % désintox". Photo Elodie Boschet/Objectif Gard
Rémy Coulet et Joseph Varéa, de Saint-Hilaire durable, présentent la gazette "100 % désintox", élaborée par les membres de l'association. Photo Elodie Boschet/Objectif Gard

Le projet de golf à Saint-Hilaire-de-Brethmas fait couler beaucoup d'encre. C’est le cas de le dire : l’agglomération d’Alès a édité, le mois dernier, une gazette qui dit toute la « vérité sur le projet ». Cette semaine, les opposants au projet ont, eux aussi, distribué une gazette qui raconte toute « la vérité ». Problème : les deux lettres n’ont rien à voir !

Depuis quelques jours, certains d’entre vous ont probablement trouvé dans leurs boites aux lettres deux courriers aux titres identiques : « La vérité sur le projet ». Non, ce n’était ni une erreur, ni un effet d’optique, mais un nouvel épisode de l’affrontement entre l’agglomération d’Alès et les opposants au golf de St Hilaire.

Sur les deux courriers, on allait voir ce qu’on allait voir. On allait tout savoir sur le projet du golf, toute « la vérité ». Cette fois-ci, c’était la bonne… Alors, de deux choses l’une : soit il y a plusieurs vérités qui se contredisent formellement, soit l’un des deux camps ment. Quand l'agglo présente un projet de golf à haute qualité environnementale, créateur d'emplois, sans coût pour le contribuable, les antis, eux, pointent du doigt l'urbanisation massive des terres, les frais pharaoniques de l'opération ou encore la destruction de la biodiversité. Autant dire, l’inverse.

Pour l’argent, pas d’inquiétudes à avoir selon l’agglomération d’Alès. Le projet, évalué à 17,8 millions d'euros, ne coûtera pas un centime au contribuable. « Il sera exclusivement financé par ses utilisateurs (recettes foncières et recettes du golf) », lit-on dans le document de la collectivité. On devine la suite : « c'est le plus gros mensonge ! », s’indigne l’association. Dans la gazette « 100 % désintox », tout juste parue, les opposants soutiennent que le projet « n'a pas le moindre euro de financement » et que « le budget s'équilibre seulement grâce à un recours coûteux à l'emprunt de 2 millions d'euros à 4,47 % ». Avant d’écrire que l'agglo a prévu un second emprunt en 2015 « pour rembourser les échéances du premier ». Décidément, on ne les mettra pas d’accord.

Ce n’est pas fini… Quand l'agglomération se défend d'urbaniser massivement le site : « Elle se limite à 2 % de la surface totale », soit 6 hectares, les anti avancent un autre chiffre : « 42 hectares au total » en comptant un lotissement de 14,6 hectares, une extension du village de 4,5 hectares, une zone hôtelière de 3 hectares et une zone touristique de 20 hectares. Qui croire ?

On continue. Les contradictions se poursuivent même sur le thème de l'agriculture. Selon la collectivité, ce magnifique projet offre la possibilité à des agriculteurs de s'installer sur 153 hectares de terres. Qu’en disent les opposants ? Cet espace devrait accueillir « un pôle équin de 15 hectares avec bâtiments, habitations, parkings et voie d'accès, une zone de garrigue de 15 hectares et des propriétés privées rattachées à des habitations représentant 7 hectares ». Si l'on en croit leurs chiffres, « la perte nette des terres agricoles représentera plus de 100 hectares ». Il n'en resterait donc pas 153 pour les jeunes agriculteurs.

Qui dit vrai ? Qui dit faux ? Contactée par nos soins, l'agglomération n'a pas répondu à nos sollicitations. Quant à Saint-Hilaire durable, elle poursuit sa mobilisation avant l'ouverture de l'enquête publique qui devrait avoir lieu en septembre. Dimanche 3 mai, l'association invite la population à semer des courges « dans les trous du golf », dès 10 heures.

Elodie Boschet

Elodie Boschet, journaliste à Objectif Gard depuis septembre 2013.

Articles similaires

9 commentaires

  1. Les opposants (quelques personnes) étaient également contre le projet de rénovation du train à vapeur d’Anduze! Ils n’ont aucune vision à long terme et surtout que rien ne bouge ! En plus ils sont sponsorisés par des éléments extérieurs dont le « métier » est de s’opposer à tout.

    1. bonjour Bernadette 18 000Ke représente 18 000 000 euros soit +de 120 000 000 de francs avec une somme aussi élév » Roustant pourrait mettre en sécurité tout les ponts inondables et il éviterait qu’il y esr des morts comme a st Cezaire de gauzignan de plus il n’est pas a un mensonge près ou en sont ses 3 lacs au Pradel (il accuse l’ancien maire communiste d’avoir était contre le Maire de saint Hilaire est contre le golf Mais roustan veut passer en force et le projet de l’echo site de la gare d’alès dont il avait des subvention de l’Europe promis juré voir les journaux de ales agglo le projet est a l’eau venez donc nous rencontre le 3 mai et nous en parlerons sue le site du goolf rdv sur le parking de st hilaire a coté le temple a 10 heures merci

  2. Les services de propagande de l’Agglo mentent de + en + outrancièrement car , jusqu’à ce jour, ils n’avaient pas de véritables contradicteurs. Bravo à cette association de citoyens indépendants qui ne gobent pas les bobards de l’Agglo. Dommage que les journalistes du coin ne fassent pas de véritables investigations pour traquer cette propagande à grande échelle.
    Quant à Bernadette , probablement membre de Regain, pour son soutien inconditionnel à son seigneur Roustan , elle aura droit à 3 cartons gratuits au prochain loto de Regain, pour son appréciation caricaturale sur des opposants. Pour mémoire sur Anduze un référendum a fait ressortir une majorité hostile à l’adhésion forcée à l’Agglo d’Alès d’où les tensions recherchées par Roustan qui a fait gazer les opposants : cette dame mélange donc tout par ignorance ou pire volontairement. Où conduit l’adoration béate…..à répéter les mensonges de son mentor.

  3. Ce projet de golf heurte ma conscience à plusieurs niveaux
    Sur le plan de la démocratie, c’est un projet qui n’a jamais été soumis à l’avis de la population, tant au niveau communal qu’au niveau du bassin de vie. Pis, alors que la population de Saint Hilaire l’a rejeté en élisant une liste opposée au golf, alors que la population participe pour la première fois à la construction de son cadre de vie, le président d’agglomération M Roustan use de manœuvres fallacieuses et honteuses pour faire pression sur la commune
    Sur le plan économique, le financement, et donc le risque, seront supportés par l’ensemble des contribuables du Grand’Alès, sans aucune certitude sur les retombées économiques. De plus le plan de financement présenté sous-évalue ridiculement les montants nécessaires à l’investissement.
    Sur le plan écologique, ce projet aura des retombées négatives : pertes de terres agricoles, gaspillage d’eau, atteintes à la bio-diversité
    Enfin, d’un point de vue moral, comment expliquer à nos enfants qu’il faut respecter l’eau et en consommer avec parcimonie, alors que nous laissons bâtir un projet qui justement va en dévorer de grande quantité ? Et à tous nos concitoyens, nous pensons notamment aux humbles, aux démunis, aux privés d’emploi et aux petits retraités, à ceux qui ont du mal à boucler les fins de mois, à se loger, à vivre tout simplement, comment leur expliquer, qu’avec leur argent, on va bâtir des équipements de luxe dont ils ne profiteront jamais !

  4. Le nombre d’opposants augmentera-t-il lorsque la majorité silencieuse découvrira que ses impôts seront mobilisés pour réaliser cette luxueuse opération?…

  5. comme on dit au pays basque:un golf de combien de lits? Après la plus value faite par les promoteurs il reste le golf à gérer.

  6. Dommage que Bernadette ne soit pas venue sur la ZAD golfique ce matin. Elle aurait pu rencontrer les opposants et avoir des explications vérifiables plutôt que de colporter les bobards de l’Agglo. Elle aurait pu discuter aussi avec quelques élus de la municipalité qui sont également contre ce projet et veulent garder la maîtrise de la commune qu’ils administrent.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité