Actualités

ALÈS Nouvel Espace Renault : Nicolas l’a testé pour vous

Nicolas, chef d'entreprise à Rousson, a testé l'Initiale toutes options ce matin. EL/OG
Nicolas, chef d'entreprise à Rousson, a testé l'Initiale toutes options ce matin. EL/OG

13 ans après l'Espace 4, Renault a sorti le 17 avril l'Initiale, le nouveau véhicule Espace toutes options plutôt destiné aux professionnels. Nicolas, chef d'entreprise à Rousson, se dit "agréablement surpris".

Caméra de recul, tablette tactile, boite à gant en tiroir, gestion automatique des phares, rabattage radio-commandé des sièges arrières... Le nouvel Espace Renault n'a plus rien à voir avec le dernier véhicule du même nom sorti en 2002. "On l'attendait depuis longtemps. L'idée était de faire un véhicule haut de gamme à destination des professionnels. Tout est différent, à commencer par les matériaux", note Pierre Allais, conseiller commercial, confortablement installé à l'arrière de l'Initiale.

A l'avant, Nicolas, la quarantaine, loue actuellement une Range Rover. Aujourd'hui, il souhaite acquérir une voiture avec le maximum de confort. "J'ai deux enfants qui grandissent et je conduis beaucoup dans le cadre professionnel. Il est important d'être bien. Et je m'y suis habitué. Ici, on est assis comme dans un fauteuil et le cuir est très aéré", précise le probable futur acquéreur.

Friand d'options, il savoure d'abord le bruit du moteur : "Y'a pas à dire, avec une essence, le son est bien plus agréable. La Diesel vibre". Puis il découvre des nouveautés alléchantes. "Je ne connaissait pas l'affichage tête-haute pour surveiller le compteur sans effort. C'est super sympa. Idem pour les montants de pare-brise ouverts qui réduisent l'angle mort. C'est plus agréable", observe Nicolas qui va effectuer une vingtaine de kilomètres afin de tester toutes les capacités de l'Initiale. "Oh, il y a aussi la détection du véhicule de devant. La vitesse s'adapte toute seule!", s'étonne-t-il.

La nouvelle Initiale, sortie le 17 avril dernier. EL/OG
La nouvelle Initiale, sortie le 17 avril dernier. EL/OG

L'acquisition aura un coût - 46 000€ - mais le chef d'entreprise pourrait bien transformer l'essai dans quelques semaines. "Les détails font la différence. L'Espace est moins cher que la Range Rover et le coffre est bien plus grand. Même les enfants ont leurs options avec la clim arrière et les rideaux!".  Quand à la conduite, Nicolas se dit "agréablement surpris". "Je pensais que ça serait pataud et raide. Finalement non. En plus, elle est jolie et fabriquée en France, je ne vois pas trop de points négatifs", conclut-il.

Etiquette

Eloïse Levesque

Eloïse Levesque, journaliste diplômée de l'université de droit et de science politique de Montpellier, à Objectif Gard depuis mars 2014

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité