Actualités

ENVIRONNEMENT Les gorges du Gardon reconnues Réserve de biosphère par l’Unesco

D.R/Photo d'illustration. ©T.Vezon
D.R/Photo d'illustration. ©T.Vezon

C’est officiel depuis mardi 9 juin : les gorges du Gardon ont intégré le club des Réserves mondiales de biosphère de l'Unesco (organisation des Nations-Unies pour l'éducation, la science et la culture). Cette désignation onusienne est intervenue au siège de l’Unesco, à Paris, à l’occasion d’une séance du Conseil international de coordination du programme Man and biosphere (MAB). Les gorges du Gardon sont ainsi le seul site français honoré pour l’année 2015.

Les 26 territoires communaux de la Réserve de biosphère, désignée pour 10 ans, se répartissent donc en trois zones : les 7 800 hectares de la zone cœur (en fait le site classé des gorges du Gardon), 13 900 ha de zone tampon et 23 800 ha pour la zone de transition. Le bureau du comité international reconnaît ainsi la valeur d’un paysage typiquement méditerranéen à la biodiversité propre et remarquable à la fois.

Il appartient désormais au Syndicat mixte des gorges du Gardon (SMGG), présidé par Christophe Cavard, et à l’ensemble des acteurs locaux de mener à bien des actions de préservation, d’éducation et de recherche afin que la connaissance de la zone cœur du territoire soit améliorée et que les choix effectués dans les zones tampon et de transition, en matière d'activités humaines, soient respectueuses de la biodiversité de la zone cœur. L’Unesco se réserve ainsi le doit de retirer cette désignation si le territoire venait à ne pas respecter les engagements pris dans le dossier présenté.

Avec une satisfaction légitime, Christophe Cavard,  a remercié les instances de l’UNESCO pour la reconnaissance qu’il attribue ainsi au travail mené sur le territoire. "Je salue la participation citoyenne qui a guidé le dossier depuis 2009 et je souhaite que le travail des différents comités de la Réserve aboutisse à une connaissance affinée des merveilles du territoire".

Cette désignation résonne comme une première reconnaissance internationale des gorges du Gardon. Elle sera incarnée par une cérémonie officielle, sur site, à l’automne prochain, en présence de responsables de l’Unesco.

Prochaine étape pour le SMGG : la labellisation Grand site de France du site classé espérée pour la fin de l’année.

 

Etiquette

Eloïse Levesque

Eloïse Levesque, journaliste diplômée de l'université de droit et de science politique de Montpellier, à Objectif Gard depuis mars 2014

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité