Actualités

GARD RHODANIEN Un Contrat local de santé pour « coordonner et planifier les actions »

Claude Rols, Jean-Christian Rey et Christophe Serre, hier lors de la signature du Contrat Local de Santé à Bagnols (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Claude Rols, Jean-Christian Rey et Christophe Serre, hier lors de la signature du Contrat Local de Santé à Bagnols (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

L’agglomération du Gard Rhodanien, le Conseil départemental et l’Agence régionale de santé ont signé hier un Contrat Local de Santé à l’échelle de l’agglo.

« Il s’agit du onzième contrat du Languedoc-Roussillon, et du troisième du Gard », a noté le délégué territorial du Gard de l’ARS Claude Rols.

« Des réponses fonction des réalités du territoire »

Un contrat, mais pour quoi faire ? « Le but de ce contrat est de coordonner et planifier les actions, pour faire en sorte qu’on puisse avoir accès aux soins quelle que soit la situation et le lieu sur le territoire », explique le président de l’agglo Jean-Christian Rey. Pour Claude Rols, il s’agit d’« une politique de co-consctruction, pour être d’autant plus efficaces et efficients, pour que l’ensemble des réponses soient plus lisibles et que quand on se donne des priorités, elles aient plus de chances de réussir. » Pour lui, le Contrat Local de Santé permet également de coller au plus près du territoire : « on territorialise, on apporte des réponses en fonction des réalités du territoire. »

Pour l’heure, ce Contrat Local de Santé en est plus à la phase diagnostic, mais déjà des priorités se distinguent. Pour le conseiller départemental du canton de Pont Christophe Serre, la désertification médicale en est une : « elle arrive aux portes des villes. Aujourd’hui sur le canton de Pont plus de 70 % des médecins ont plus de 57 ans. » Claude Rols en décline d’autres : « la santé des jeunes, des personnes âgées, des personnes handicapées, le maillage des soins de premiers secours, la nutrition ou encore les addictions. »

Sur ce dernier point, Jean-Christian Rey précise que l’agglo « finance l’association Riposte, qui agit sur la prévention, le dépistage et le suivi. Il faut maintenant la coordonner davantage pour couvrir l’ensemble du territoire de l’agglo. » Car le Contrat Local de Santé, qui implique également l’Education Nationale et la CPAM, ne vise pas forcément qu’à la création de nouvelles actions : « jusqu’à maintenant il y avait des actions un peu dispersées, maintenant c’est institutionnalisé, poursuit-le président de l’agglo. C’est un très bon outil pour avancer sur ces politiques publiques. »

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité