ActualitésSociété

ST-AMBROIX Après quinze ans d’attente, le nouvel EHPAD sort enfin de terre

Le chantier de l'EHPAD va s'achever en novembre 2016. DR
Le chantier de l'EHPAD va s'achever en novembre 2016. DR

Le projet est dans les cartons depuis une quinzaine d'années. La maison de retraite de St-Ambroix, aujourd'hui obsolète, va être entièrement reconstruite en périphérie de la ville. De chambres doubles ou triples, les 120 résidents passeront à des chambres individuelles fin 2016.

Matériel vieillissant, manque de fonctionnalité, chambres multi-lits, l'EHPAD de St-Ambroix ne répond plus aux "recommandations des bonnes pratiques" fixées par le ministère de la santé depuis plusieurs années. Restauré dans les années 80, il doit donc répondre aux besoins modernes et s'agrandir pour offrir un espace individuel à chaque sénior. "Les trois-quarts de nos chambres sont doubles ou triples. Ca n'existe plus", souligne Erwan Helot, directeur de l'établissement.

Le constat fait au début des années 2000, il s'agit de bâtir un projet. Il faudra reconstruire la maison de retraite en périphérie car le centre ville est trop exigu. Mais le dossier traîne. Les divergences politiques entre les financeurs bloquent son avancée jusqu'en 2005, date à laquelle la commission de sécurité rend un avis défavorable. "On aurait du s'en rendre compte avant", avoue le responsable. Finalement, le préfet, le conseil général et l'établissement trouvent un accord en 2010 pour une surface de 8700 m² au sud de la commune.

130 lits, le chantier est faramineux et 118 architectes se positionnent sur le projet. En 2012, c'est le cabinet lyonnais CBXS qui obtient le marché de 18,5 millions d'€. L'EHPAD sera construit en maisonnées "très fonctionnelles" qui nécessitent un nombre réduit d’ascenseurs. Des patios végétalisés seront intégrés pour les résidents dépendants et des jardins thérapeutiques seront plantés.

Les travaux ont débuté en septembre 2014 et devraient s'achever en novembre 2016. A l'ouverture, les tarifs passeront de 60 à 64,90 € par jour. "C'est en fonction de ce prix qu'on a établi le plan de financement. C'est dans la moyenne du département", précise Erwan Helot.

Etiquette

Eloïse Levesque

Eloïse Levesque, journaliste diplômée de l'université de droit et de science politique de Montpellier, à Objectif Gard depuis mars 2014

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité