Actualités

GARD RHODANIEN L’agglo lance son magazine

Les élus ont lancé officiellement le magazine de l'agglo (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Les élus ont lancé officiellement le magazine de l'agglo (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Il s’appelle Direct Agglo, fait 24 pages et les 70 000 habitants de l’agglo du Gard Rhodanien feront sa connaissance dès la fin octobre.

Un peu plus de deux ans et demi après sa création, l’agglo lance son magazine et visiblement, il était temps.

« Indispensable »

« On fait régulièrement de réunions dans les communes, et il revenait souvent qu’il y avait une série de choses faites par l’agglo pas du tout connues du grand public, et que les communes et leurs associations avaient du mal à communiquer », explique le président de l’agglo et maire de Bagnols Jean-Christian Rey. « C’était un outil attendu », abonde le maire de Laudun-l’Ardoise Philippe Pécout, « quelque chose d’indispensable » pour son homologue spiripontain Roger Castillon, « un nouveau service rendu à l’ensemble des communes et des associations du territoire », pour le directeur de cabinet et de la communication du Gard Rhodanien Guillaume Jarrié.

Le magazine, qui ressemblera plus à un journal, comptera 11 pages d’agenda, « pour que toutes les associations quelles qu’elles soient puissent communiquer leurs informations aux citoyens gratuitement », affirme le président. Outre l’agenda, une double page sur une compétence de l’agglo, un focus sur une commune ou encore une page « parole d’habitants » seront proposés. « C’est un outil, il faut qu’il reste sur la table du salon, que chacun prenne le réflexe de le consulter pour savoir ce qui se passe sur le territoire », note Jean-Christian Rey.

Une mutualisation Agglo-Bagnols-Pont-Laudun

Un magazine lancé à budget constant sur les moyens du service communication de l’agglo, avec « une mutualisation des trois communes de l’agglo qui ont un service communication (Bagnols, Pont et Laudun, ndlr). Mais il ne sera pas qu’au service des ces 3 communes, mais des 42 », affirme Jean-Christian Rey. Une réponse en creux au maire de Saint-Etienne-des-Sorts Didier Bonneaud qui s’était ému sur Facebook que « sur l'invitation seules les villes sont citées on a exclu les 39 villages et les maires trouvent cela normal. »

« Cette mutualisation va permettre à chacun de s’approprier cette agglo », estime pour sa part Philippe Pécout, quand Roger Castillon se réjouit que « pour une fois on a quelque chose de très concret en matière de mutualisation. »

Ce nouveau magazine s’accompagne du lancement de la page Facebook de l’agglo. Là aussi, il était temps.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

31 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Vous aimeriez aussi

6 réactions sur “GARD RHODANIEN L’agglo lance son magazine”

  1. en matière de mutualisation concrète, faudrait aussi supprimer le syndicat déchet et mutualiser à l’agglo qui fait la collecte. supprimer quelques frais de gestion et surtout indemnités d’élus adjoints et président. ça ferait pas de mal au portefeuille de l’agglo !!!

  2. c’est consternant!!! bientôt en 2016 voila qu’une collectivité arrive à inventer un journal papier!!! C’est archaïque, complètement dépassé et ils semblent en être fier car il s’agit d’une mutualisation de services!!! je cauchemarde!!! ils n’ont pas autre chose à mutualiser avec les problèmes des budgets communaux!!!!
    Il existe 10000 moyens numériques pour communiquer de manière moderne et certainement bien plus économique. Et l’agglo pense à la construction d’un espace numérique!!!!
    Incohérence, gaspillage de notre argent;
    Mais quand les politiques se projetteront-ils vers un avenir moderne.
    N’en doutons pas les jeunes et les moins jeunes avec leurs Smartphones vont consulter ce journal!!!!!

  3. Il faudrait aussi supprimer l’anonymat dans les commentaires ! Comme ça on pourrait peut-être avoir des échanges constructifs avec une véritable opposition d’idées, n’est-ce pas « parachuté » ! Sauf qu’il faut juste un peu de courage…

  4. on n’est pas là pour débattre de l’anonymat sur le web, répondez aux questions des citoyens : politiques, c’est la base de votre boulot, non ? Si vous avez envie d’un débat constructif, point n’est besoin d’avoir l’identité de votre interlocuteur. Pour moi, c’est vous qui manquez de courage …

  5. exact.il faut savoir qu’en cas de propros diffamatoires, la gendarmerie a un droit d’accès aux adresses IP fournies par les FAI (fournisseurs accès internet).Etant donné la tendance procédurière des hommes politiques actuels ce droit à l’anonymat doit être préservé au même titre que l’isoloir pendant les élections

  6. Merci à l’agglo de dépenser sans compter; nouveau magazine à votre gloire, sans compter les nombreux recrutements de fonctionnaires territoriaux.
    Rappel: mon impôt pour l’intercommunalité a été multiplié par 13
    cette année: regardez donc votre taxe foncière…
    Un nouveau 1789 se prépare…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité