Culture

BAGNOLS Un appel aux dons lancé pour le prochain Bagnols Blues

Lors de l'édition 2014 du Bagnols Blues (Photo d'archives : Thierry Allard / objectif Gard)
Lors de l'édition 2014 du Bagnols Blues (Photo d'archives : Thierry Allard / objectif Gard)

Si l’adage dit « mariage pluvieux, mariage heureux », il n’en est pas de même pour les festivals.

Ainsi, le Bagnols Blues, organisé chaque année début août au Mont-Cotton, a pris la pluie lors de ses deux dernières éditions, ce qui a engendré un gros manque à gagner pour l’association Keep on Bluesin’ qui a relancé le festival en 2013.

Si pour l’heure la mairie a déjà confirmé son soutien au festival, les partenariats existants ne suffisent pas, notamment depuis que le géant du nucléaire Areva, partenaire historique, a annoncé son retrait.

« Dans ce contexte, nous avons besoin de vous pour permettre à l’édition 2016 d’être à la hauteur des précédentes avec une programmation visant à mettre en avant différents styles de Blues de la scène régionale, nationale et internationale qui saura satisfaire toutes les sensibilités du public. Nous tenons également à rester un festival populaire et abordable en terme de tarifs », expliquent les organisateurs sur la page du site Leetchi où se trouve leur cagnotte participative.

Si vous souhaitez participer, la cagnotte est ici.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

5 réactions sur “BAGNOLS Un appel aux dons lancé pour le prochain Bagnols Blues”

  1. Bravo pour ce festival de qualité dans une ville qui en a bien besoin. Vive la culture, la musique qui rassemble et fait vibrer ensemble. N’oublions pas tous les bénévoles.
    Allez, même 10 euros…

  2. cette ville a surtout besoin de propreté-emploi-mixité. au lieu de ça on préfère des festivités et s’amuser avec un semblant de culture. l’un n’empêche pas l’autre sauf que là on sombre pour de bon et vu l’état des budgets ça ne va pas s’arranger

    1. C’est sur qu’avec une subvention de 10k€ sur un budget de + de 24M€ on plombe tout… qu’est ce qu’il faut pas entendre comme bêtises.

  3. Depuis des années cette municipalité n’a aucune stabilité ni ambition pour la ville sur le plan culturel. De la culture populaire dans tous les sens et là encore qui ne sert que son électorat.
    Le Bagnols blues est certainement un beau festival. Il faut l’aider mais avec des choix à faire devant la situation financière de la ville.
    Nous savons que la ville maintient pour juillet le festival electrobotik!!!!
    C’est consternant et cela montre le manque de réalisme de cette municipalité.
    Ce festival décidé depuis l année dernière arrive après avoir éjecté le festival reggae et le festival Garance Reggae Festival tente de résister aux oppositions de toutes sortes de la mairie.
    Bref aucune stabilité culturelle qui puisse « assoir » un vrai projet culturel et faire connaitre ainsi la ville en période estivale avec des touristes qui reviennent d’année en année.
    De l’argent public balancé par les fenêtres sans retour pour l’économie de la ville uniquement pour servir une politique socialiste. Le parc Rimbaud qui accueille ces festivals populaires (pas le blues qui est au mont Cotton) est certes fort agréable mais complètement inadapté concernant la circulation, les stationnements, la sécurité.
    La mairie bricolant dans sa politique culturelle ou plus exactement dans sa non politique culturelle le festival blues a besoin d’aide pour vivre et effectivement ils ont raison de faire un appel aux dons… je vais donner.

    1. « manque de réalisme », « ne sert que son électorat » … a trop critiquer dans tous les sens, on perd sa crédibilité. Le manque de réalisme aurait été de continuer à dire oui aux désidératas du Garance et ouvrir grand les vannes des subventions. Ca aurait été de l’argent public balancé non pas par les fenêtres mais dans les poches de l’organisation du Garance, qui n’a jamais voulu (ou pu) faire les efforts nécessaires pour faire vivre un vrai off. On a bien compris que l’électro n’était pas votre trip mais, dans le cas de l’electrobotik, l’organisateur paye l’ensemble des animations du off et lorsqu’on connait le tarif d’un mapping, par exemple, on sait que ça lui coûte de l’argent. De plus il ne réclame aucune subvention… là où le garance pleurait pour avoir 100k€ pour « sauver » l’édition de 2014. Après la porte reste ouverte, le maire l’a suffisamment rappelé. Mais « se payer » sur les contribuables, non.
      Quant à la sécurité, je vous rappellerai juste une chose : C’est le sdis qui valide ou non les avis de commissions de sécurité. Dans le cas d’un avis négatif, c’est la responsabilité du maire de ne pas suivre cet avis. En somme, si il y a un problème, c’est pour lui.
      Bref, tout ce qui est excessif est insignifiant..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité