ActualitésPolitique

GARD Conseil national : Les Républicains Tibérino et Burgoa candidatent

election-vote-urne

Fin janvier 2 600 militants Les Républicains du Gard sont appelés aux urnes pour renouveler leurs instances, parmi lesquelles : le conseil national. 

Le scrutin interne Les Républicains se tient les 30 et 31 janvier. La première étape dans "la reconquête électorale" de 2017 pour la droite modérée. Dans le Gard, 2 600 militants sont appelés à se rendre dans les quatre points de vote mis en place dans le département (Nîmes, Alès, Villeneuve, Aigues-Mortes). Les électeurs sont appelés à désigner leur président, leurs délégués de circonscription, le comité de circonscription et enfin, les conseillers nationaux. Ces derniers sont appelés à siéger au conseil national. Reconnu comme étant le parlement du parti, ses membres entérinent ou non la stratégie politique décidée par leur direction nationale.

Sept places à pouvoir

Dans le Gard, sept places sont à pourvoir. Selon nos informations, deux adjoints à la ville de Nîmes ont déposé leur candidature : Laurent Burgoa et Richard Tibérino, par ailleurs secrétaire départemental adjoint de la fédération gardoise.

À noter que les parlementaires du département - les sénateurs Jean-Paul Fournier et Vivette Lopez, ainsi que du député européen Franck Proust - sont membres de droit du conseil national à l'instar du président, du trésorier, des délégués de circonscription sont membres de droit.

Lire aussiGARD Les Républicains à l’heure de la reconquête

Coralie Mollaret

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

4 réactions sur “GARD Conseil national : Les Républicains Tibérino et Burgoa candidatent”

  1. Alors résumons : Burgoa le non courageux, qui a refusé les voix du FN pour ne pas être President du département, qui change d’avis comme de chemises (syndicats, taxe d’électricité…), qui soutient Juppé tout en parlant de laïcité qui « fout le camp », qui appelle à voter PS, qui négocie avec Pissas, qui prend ses consignes à Jean-Paul Fournier… Nous dit qu’il veut être conseiller national.
    Déjà que le parti est dans des eaux troubles pas sur qu’avec une telle personne il s’en sorte. Ou alors, on n’a plus qu’à prendre notre carte au PS.
    Du balais !!!!

  2. Je connais Laurent Burgoa qui est élu de mon canton
    Il a des valeurs humaines que peu de ses collègues ont et c’est quelqu’un proche des gens et des réalités
    C’est un élu à connaître

  3. Comme quoi, pas besoin d’être une lumière pour tenter d’éclairer nos dirigeants parisiens. Plus qu’à espérer qu’ils aient autant de courage pour appliquer les ordres qu’ils voteront (Ni ni) que ceux dictés par le chef local Fournier (voter PS ou PCF)!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité