Actualités

PONT-SAINT-ESPRIT Le chef de centre des pompiers tire le bilan d’une année marquée par l’explosion de l’Atria

Le lieutenant André Martin, chef du centre de secours de Pont-Saint-Esprit (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Le lieutenant André Martin, chef du centre de secours de Pont-Saint-Esprit (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Le lieutenant André Martin, chef du centre de secours de Pont-Saint-Esprit (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Le mois de janvier est propice aux bilans, et c’est aussi le cas pour les services de secours.

Ainsi, le chef du centre de secours des sapeurs-pompiers de Pont-Saint-Esprit le lieutenant André Martin dégaine les chiffres : « nous avons fait 1 598 interventions en 2015, contre 1 692 interventions en 2014. »

« On peut associer ça à un bombardement »

Une petite centaine d’interventions en moins l’an passé, un différentiel que le chef des pompiers spiripontains explique par « la tempête de juillet 2014 qui avait fait pas mal de dégâts et occasionné beaucoup d’interventions. » En tout, les 10 pompiers professionnels et les 66 volontaires de la caserne, qui interviennent sur 13 communes* en premier appel, sont principalement intervenus sur Pont, avec 980 sorties.

2015 a donc été plus « calme » que 2014 pour les pompiers spiripontains, dont aucun n’a été blessé en service l’année dernière : « ça n’a pas été une année vraiment particulière, au niveau feux de forêt rien de bien marquant, et au niveau événements climatiques non plus. » Pour autant, il restera une intervention marquante, et pour cause, puisqu’il s’agit de l’explosion de l’immeuble Atria, en avril dernier, qui a fait trois morts. Une explosion due au gaz, qui a occasionné de très gros dégâts.

« On peut associer ça à un bombardement, affirme le lieutenant. Ça restera une intervention marquante de ma carrière. » Une carrière longue de 38 ans, précisons-le. « Le plus impressionnant c’étaient ces gros blocs de béton projetés à plus d’une trentaine de mètres. Je me souviens d’un frigo couché avec un verre incrusté dedans, intact », se souvient le pompier.

2016 s’annonce comme la dernière année dans la caserne actuelle, « pas opérationnelle et vieillissante » d’après le lieutenant. La nouvelle, qui sera située à côté de la déchetterie et dont le chantier va démarrer dans les prochaines semaines, devrait être inaugurée début 2017. « Elle va nous changer la vie à 100 %, affirme le chef des pompiers spiripontains. Les gens vont bien s’y sentir. »

* Aiguèze, Carsan, Laval-Saint-Roman, Le Garn, Pont-Saint-Esprit, Salazac, Saint-Alexandre, Saint-Christol-de-Rodières, Saint-Etienne-des-Sorts, Saint-Julien-de-Peyrolas, Saint-Nazaire, Saint-Paulet-de-Caisson et Vénéjan.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Thierry Allard

34 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité