ActualitésPolitique

VILLENEUVE Projets, caresses et tacles : le maire présente ses vœux

Le maire de Villeneuve Jean-Marc Roubaud, mercredi soir lors de la présentation des voeux à la population (DR)
Le maire de Villeneuve Jean-Marc Roubaud, mercredi soir lors de la présentation des voeux à la population (DR)

Le maire de Villeneuve Jean-Marc Roubaud a présenté mercredi soir ses vœux à la population au cabaret le Castel.

L’occasion de faire le bilan des travaux de 2015 et de ceux à venir pour 2016, mais aussi de faire passer quelques messages.

« Petit Poucet » et « forêt de la décentralisation »

Un an après les attentats de Charlie Hebdo, de Montrouge et de l’Hyper Casher et trois mois après ceux de novembre, l’édile a rendu hommage aux victimes des terroristes avant d’affirmer que « la République que nous chérissons, c’est plus qu’un édifice de grands principes. C’est aussi une organisation où la commune tient lieu de cellule de base, celle qui après la famille est le premier lieu de choix et de réalisation collective. »

Une évocation de l’échelon communal en forme d’occasion pour Jean-Marc Roubaud de glisser une petite gentillesse au gouvernement, usant de la métaphore : « l’Etat exsangue comme le père du petit Poucet, nous concocte régulièrement de jolies promenades dans la forêt de la décentralisation. » Une métaphore filée : « veut-il nous y perdre ? Peut-être tant la forêt des enchevêtrements de compétences est dense et le millefeuille épais. Mais manifestement l’objectif plus pervers est bien qu’au gré des réformes les collectivités se substituent à lui dans la plupart de ses taches alors que dans le même temps, il coupe les vivres, assèche ses dotations. »

« À moins d’argent plus d’imagination »

Au moment de parler des réalisations et des projets de la ville, Jean-Marc Roubaud affirmera que sa commune « tient le cap, à moins d’argent plus d’imagination. » Après avoir cité l’office de tourisme, la piscine municipale, les bornes de recharge électriques, la façade de la collégiale, le rond-point Guy-Devaux ou encore les containers enterrés au rayon des réalisations de 2015, l’élu est passé à 2016.

Une série de réfections pour commencer, avec les rues de la République, Saint-Exupéry, Pente-Rapide et Récollets, de l’Ancienne-Poste et du boulevard Guynemer, puis la construction du rond-point de la ZAC des Bouscatiers, l’extension de la vidéo-protection ou encore le lancement des premières constructions de la ZAC de la Combe.

Synergies et mutuelle communale

Après le tacle au gouvernement, le premier magistrat de la cité cardinalice a terminé son discours par plusieurs caresses. Il a ainsi salué le personnel municipal et loué « les synergies avec les autres strates pour optimiser nos moyens en les mutualisant. »

Evoquant la mutuelle communale, Jean-Marc Roubaud a salué le travail du conseiller municipal aux affaires sociales Farès Orcet avant de finir sur une note amicale envers le rochefortais Patrick Vacaris et le maire de Saze Georges Bel, « deux compagnons de route dont leur propres communes, leur propre syndicat intercommunal, leur propre mandat ont eu à connaître des intérêts de notre commune. »

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité