A la uneSociété

ALÈS La mosquée de La Royale ouvre ses bras

Le sous-préfet à la rencontre des femmes musulmanes. Photo Elodie Boschet/Objectif Gard
Le sous-préfet à la rencontre des femmes musulmanes. Photo Elodie Boschet/Objectif Gard

Ce samedi après-midi, la mosquée du quartier de La Royale à Alès a ouvert ses portes au grand public, pour la première fois depuis son ouverture en 2006.

Les fidèles arrivent et repartent les uns après les autres à la salle de prière, située sur le quai de Cauvel. Enfants, adolescents, jeunes adultes, parents et grands-parents : toutes les générations s'y retrouvent. Devant l'entrée, une étagère abrite les souliers des croyants mais aussi de ceux qui, ce samedi, ont eu la curiosité d'entrer à l'intérieur.

C'est le cas du sous-préfet d'Alès, Olivier Delcayrou, arrivé sur place en début d'après-midi. Après avoir dénoué les lacets de ses chaussures de ville noires, le représentant de l’État, accompagné des commandants de gendarmerie et de police, s'est laissé guider par les habitués des lieux. Sur le tapis rouge à motifs qui recouvre tout le sol, des fidèles sont assis et discutent entre eux. Dans une salle juste à côté, les femmes finissent de dresser des assiettes garnies de pâtisseries orientales. Un autre fidèle se déplace avec un plateau rempli de tasses de thé chaud à la menthe. Voici l'image de l'Islam que ces simples croyants veulent défendre.

De nombreux fidèles étaient présents pour cette après-midi portes ouvertes. Photo Elodie Boschet/Objectif Gard
Chant de l'imam des mosquées (troisième en partant de la gauche). Photo Elodie Boschet/Objectif Gard

« Ici, les gens nous respectent »

« Nous ouvrons nos portes pour mettre en avant les vraies valeurs de l'Islam et combattre les a priori », affirme une jeune femme prénommée Rihab. L'un des fondateurs de la mosquée de La Royale, Lhou Jeghbi, souhaite s'adresser aux citoyens non-musulmans : « Je veux leur expliquer que notre religion n'est pas de tuer des innocents. Jamais nous n'accepterons cela ». Depuis les attentats de Paris, l'homme constate toutefois que la mosquée de La Royale n'a pas été la cible d'actes de vandalisme. « Ici, les gens nous respectent. Nous sommes une grande famille, tout va bien », assure t-il.

Des propos appuyés par Driss El Moudni, président du conseil régional du culte musulman pour le Languedoc-Roussillon, venu pour l'occasion : « La France a été touchée en son cœur par des terroristes qui veulent salir l'Islam. Et l'Islam est bien loin de tout ça... ». Enfin, le sous-préfet a formulé le vœux de poursuivre le travail inter-religieux engagé à Alès, « de le rendre encore plus lisible et profond, pour mieux se connaître, se comprendre et s'accepter ».

Élodie Boschet

Etiquette

Elodie Boschet

Elodie Boschet, journaliste à Objectif Gard depuis septembre 2013.

1 commentaire sur “ALÈS La mosquée de La Royale ouvre ses bras”

  1. Il ne s’agit pas de la Mosquée de la ROYALE mais de l’Association centre cultuel islamique marocain: mosquée ASSALAM
    1068,quai de cauvel 30100 ales

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité