A la uneActualités

BAGNOLS La mobilisation continue pour retrouver Lucas

Membres de l'association, famille de Lucas et élus réunis ce matin à la maison des associations de Bagnols (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Membres de l'association, famille de Lucas et élus réunis ce matin à la maison des associations de Bagnols (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Dix mois après la disparition du jeune bagnolais, l’association Retrouvons Lucas tenait ce matin sa première réunion de l’année. L’occasion de faire le point sur l’enquête et de lancer les actions de 2016.

Il y avait trop de monde pour la salle de la Maison des associations de Bagnols. Le temps étant clément, c’est donc dehors, sous le soleil, que les membres de l’association se sont réunis.

Rien depuis « un message anonyme en octobre »

Une association qui compte aujourd’hui 863 adhérents, dispatchés dans toute la France mais principalement dans la région de Bagnols, et qui multiplie les actions d’affichage. Ainsi, des avis de recherche ont été distribués dans plus d’un millier de villes, et les membres poursuivent inlassablement ce travail, comme les recherches sur le terrain. D’autres actions plus symboliques sont menées, comme par exemple cette course nocturne organisée récemment par des vététistes de Sabran au profit de l’association.

Une mobilisation qui ne se dément pas, et qui touche beaucoup Eric et Nathalie Tronche, les parents de Lucas : « sans vous, je ne sais pas ce qu’on deviendrait » a ainsi affirmé la mère de l’adolescent disparu.

Cette réunion a également permis aux parents de communiquer sur les dernières avancées de l’enquête. « Il y a des vérifications en cours des derniers témoignages recueillis suite aux émissions de télévision », a expliqué Nathalie Tronche. S’il n’y a pas eu d’avancée notable, Eric Tronche a rappelé que « le dernier fait sûr c’est le jour de la disparition. Après, nous n’avons plus rien, mis à part un témoignage cinq jours après et un message anonyme en octobre qui nous disait que Lucas allait bien, que quelqu’un serait avec lui et que ce ne serait pas quelqu’un de mauvais. »

« Le moindre détail est important »

Depuis, rien de concret. Alors les parents et l’association cherchent à favoriser les témoignages : « c’est sûr que des gens l’ont vu. Il faut ne pas avoir peur, aller voir la police. Au fur et à mesure, on nous amène des petites pierres, on arrivera à trouver le chemin. Le moindre détail est important. » Alors après l’émission 13h15 le Samedi sur France 2, Crimes sur NRJ12 ou encore L’Heure du Crime sur RTL, Eric et Nathalie Tronche seront de nouveau sur une antenne nationale cette semaine, lundi à 14 heures sur France 2 pour l’émission Toute une histoire. « Le but est d’obtenir des témoignages », explique Nathalie Tronche, qui lira à l’antenne un message destiné non pas à Lucas, mais « à cette personne qui pourrait le retenir. »

Aujourd’hui, les parents de Lucas et l’association se battent « pour que les moyens soient conservés sur l’enquête, on a écrit à François Hollande, à Christiane Taubira, au Procureur, on veut que cette enquête reste une priorité, on ne lâche pas » explique la mère de Lucas. Une préoccupation que le député Patrice Prat, présent ce matin, a affirmé « relayer » avant d’assurer l’association qu’elle bénéficierait « modestement de (sa) réserve parlementaire pour que vous puissiez conserver le dynamisme et l’énergie nécessaires. »

L’avis de recherche à imprimer et à diffuser est ici.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

30 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité