Actualités

NÎMES Les vacataires répondent point par point à la Mairie

Photo d'illustration mairie de Nîmes. Photo : Objectif Gard /
Photo d'illustration mairie de Nîmes. Photo : Objectif Gard /
La Mairie de Nîmes fait des économies et les vacataires pensent que les raisons données ne sont pas justes. Photo : Objectif Gard

L'affaire avait fait grand bruit et elle a rebondi lors du dernier Conseil municipal en date. Les vacataires des services éducatifs des musées et de la Direction des Affaires culturelles, tiennent à répondre aux propos tenus par Christophe Rolland, conseiller municipal en charge du personnel et Jean-Paul Fournier, sénateur-maire de Nîmes.

Nombre d'heures travaillées fortement en baisse, gestion humaine difficile et possible "évictions" de ces personnels, voici les inquiétudes des vacataires, médiateurs culturels et guides conférenciers diplômés qui travaillent pour la Mairie. Sous la forme d'un verbatim des propos tenus par la Municipalité, les vacataires, travailleurs précaires mais qualifiés et compétents, souhaitent répondre point par point.

"Il est hors de question du jour au lendemain de se passer de leurs compétences"
Un contrat de deux mois ne constitue aucune garantie de pérennisation de leur poste et donc du maintien des services des publics avec ces personnels dont la compétence est reconnue.

"Il ne s'agit pas de 100 agents, mais de 11 guides conférenciers dont 5 seulement ont signé un courrier"
Selon le Vivre Nîmes, journal de la Ville, il s'agit de la suppression de 100 équivalents temps plein dans tous les services, ce qui représente environ 300 personnes impactées par cette décision, et des services qui subissent des difficultés des fonctionnement. En effet, dans les services culturels, seules 11 personnes sont concernées. Toutefois, si le nombre semble si peu important au regard de Monsieur le Maire, le coût représenté par ces services est minime au regard de leur utilité et importance. N'oublions pas que la Ville a signé la Convention Ville d'art et d'Histoire, qui constitue un argument fort dans le cadre de sa candidature au Patrimoine Mondial de l'UNESCO.

"Je démens qu'il y ait eu césure de leurs taches"
Réponse des vacataires : Il y a eu une césure de service, les visites ont été annulées pendant la semaine du 4 au 11 janvier, et dans un Musée jusqu'au 18 janvier, et ce sur consigne orale. Les heures correspondant aux visites annulées durant cette semaine ont été perdues ; elles n'ont pas été rattrapées. Cela correspond à environ 150 visiteurs par intervenant = 1500 personnes impactées.

"J'avoue un certain flottement entre la fin et le début d'année"
En effet, les personnels ont été prévenus oralement du non renouvellement de leur contrat le 21 décembre, sans aucun préavis écrit pour une fin de contrat au 31 décembre. De nouveaux contrats de 2 mois ont été mis à la disposition des vacataires le 8 février, seulement.

"En même temps on doit faire face à des engagements financiers importants, notamment sur les rythmes scolaires"
Depuis septembre 2015, les parents d'élèves contribuent financièrement au coût des activités dans le cadre des temps périscolaires. Et ce sont les vacataires des services des publics qui assurent une partie de ces activités.

Si cette réponse a pour vocation de faire bouger les choses, les réductions de moyens demeurent un problème important pour la collectivité. Le Maire a demandé à l'élu en charge de recevoir les agents mais à ce jour, les agents n'ont pas été reçus.

Publicité
Publicité
Publicité

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité