Actualités

BAGNOLS Nouveau lieu mais même mission pour la Maison des Parents

Hier matin, lors de l'inauguration de la nouvelle maison des parents de Bagnols (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Hier matin, lors de l'inauguration de la nouvelle maison des parents de Bagnols (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Depuis janvier, la Maison des Parents de Bagnols, gérée par l’association Mosaïque en Cèze, a descendu la descente des Perrières.

Désormais située place de la Crèche, dans l’ancien local du centre social Passerelles en Cèze (lui aussi géré, comme celui de Vigan-Braquet, par l’association) qui a quant à lui déménagé à l’allée des Thuyas, toujours dans le quartier des Escanaux, elle garde sa vocation première résumée par le président de Mosaïque Nouri Medjouel : « soutenir la parentalité. »

Un espace « gratuit, complètement ouvert et anonyme »

Créée en 2010, la Maison des Parents est née de la volonté des adhérents de l’association. L’idée, lancée il y a une petite dizaine d’années, a germé avec l’aide de la ville, du département et de la CAF, mais aussi et surtout des bénévoles de l’association.

« Au début, la vocation était d’accueillir des familles ayant des problèmes avec leurs jeunes enfants, mais les ados font maintenant aussi partie des sujets traités, avec notamment des activités », explique la vice-présidente de Mosaïque en Cèze Jacqueline Martinet. Des activités pilotées comme tout le reste par les besoins des adhérents.

« Aujourd’hui, la Maison des Parents est en train d’évoluer, de monter en puissance », explique le président, ravi d’emménager dans des locaux plus fonctionnels, qui permettent d’avoir trois espaces bien définis. « Au départ nous n’avions pas d’accueil petite enfance, nous l’avons fait car les parents nous ont demandé de la faire », développe la directrice de la structure Dominique Meyzie.

« Ce troisième espace nous permet d’ouvrir un troisième accueil le vendredi après-midi pour les zéro à cinq ans », poursuit-elle. De quoi compléter le dispositif d’accueil, qui comptait jusque là deux créneaux, le mardi après-midi et le jeudi matin, outre les ateliers parents-enfants chaque mercredi après-midi.

Le dispositif se développe donc, mais garde ses caractéristiques : « tout est entièrement gratuit, complètement ouvert et anonyme », énumère la directrice, qui conçoit cette Maison des Parents comme « un espace d’accueil, d’écoute et de partage entre parents. On les accueille en toute confiance, bienveillance, sans jugement. » Un système qui a convaincu 163 familles l’an passé, pour un passage de plus de 2 000 personnes. Pour le maire Jean-Christian Rey, « ceux qui sont gagnants, ce sont les parents et les usagers. Plus on en fait pour les jeunes, plus on en récolte les bénéfices. »

Et aussi :

Mosaïque en Cèze tiendra son assemblée générale le 30 avril au matin, suivie d’une après-midi portes ouvertes des centres sociaux et de la maison des parents.

Plus d’informations au 04 66 79 95 94.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

 

Etiquette

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité