A la uneActualités

NÎMES Avec Souleiado, le centre-ville retrouve des couleurs

Le coin des racines, le musée Souleiado, au fond du magasin (Photo Anthony Maurin : ObjectifGard)
Le coin des racines, le musée Souleiado, au fond du magasin (Photo Anthony Maurin : ObjectifGard)

Souleiado, entreprise aux racines méridionales, a été reprise en 2009 à Louis Nicollin par Daniel Richard et son fils Stéphane. Une saga familiale qui connaît un franc succès et qui relance la machine... à coudre avec l'ouverture d'un magasin de 400m² à Nîmes.

"Nous avons eu l'opportunité de venir ici car la Mairie veut réactiver son centre-ville abandonné ces dernières années, c'est symbolique. Je suis Nîmois et le centre-ville doit se relever! Nîmes est importante pour Souleiado, et, dans notre histoire, nos magasins étaient toujours proches de la Maison Carrée, c'est un retour aux sources!" évoque Daniel Richard, directeur général de la marque ensoleillée.

Daniel Richard, directeur général de la marque, sous les yeux du crocodile et des mannequins habillés aux couleurs locales (Photo Anthony Maurin : ObjectifGard)
Daniel Richard, sous les yeux du crocodile de 7 mètres de long et des mannequins habillés aux couleurs locales (Photo Anthony Maurin : ObjectifGard)

En lieu et place de la Maison de l'Emploi, entre les Halles, la Place de l'Horloge et la Maison Carrée, face à un autre magasin vestimentaire et coloré mais aux accents espagnols, Souleiado envoie son petit rayon de soleil à travers le temps et l'espace. Cette entreprise créée à Tarascon en 1806 compte parmi les quarante plus anciennes de France. Un savoir-faire et un savoir-vivre qu'ont fait renaître les Richard.

"Quand nous avons repris Souleiado il y a 6 ans, nous avons mis de côté le linge de maison pour nous concentrer sur le prêt-à-porter féminin. La marque est forte, nous avons beaucoup de familles de produits, nous avons aussi la légitimité dans le domaine des cosmétiques ou du parfum mais il faut faire les choses dans l'ordre!" affirme Daniel Richard.

Environ 300 références par saison pour le prêt-à-porter, une production fabriquée en France à 70% mais quand on regarde à l'échelle européenne, on passe à 93%! Le nouveau magasin reprend les codes de la marque. L'éthique, la tradition mais aussi la folie et l'excentricité calculée avec un crocodile de 200kg accroché au plafond, habillé d'un patchwork de motifs des "indiennes" et faisant référence aux armoiries de la cité des Antonin. "Je voulais que le magasin soit à l'image de la marque. Il ne faut pas oublier que Souleiado a été la première marque à vendre la Provence aux USA dans les années 1960 alors qu'ils ne la connaissaient pas!" poursuit le directeur général.

Le fils et le père, une histoire de famille qui colle parfaitement à l'ADN de la marque (Photo Anthony Maurin : ObjectifGard)
Le fils et le père, une histoire de famille qui colle parfaitement à l'ADN de la marque (Photo Anthony Maurin : ObjectifGard)

"Le magasin a 4 univers. Une partie pour les femmes, une pour les hommes, une pour la maison et une dernière pour les racines, le musée. Aucun de nos motifs n'est récent! Nous interdisons à nos stylistes de créer des motifs, ils doivent regarder dans nos archives qui comptent des milliers de dessins, c'est d'ailleurs la plus belle collection au monde! Les stylistes modifient simplement la taille des motifs, c'est tout... Souleiado est un métissage mais les racines sont anciennes et méditerranéennes!" affirme la famille Richard.

Plus connue aux USA et au Japon qu'en France, la marque, dans notre région, nous rappelle toujours un moment festif ou familial... Une nostalgie mélancolique et joyeuse plane au-dessus de ces tissus imprimés et la marque possède une aura telle qu'elle fait l'unanimité pour elle. Nous sommes tous attachés à ses histoires et grâce à ces repreneurs, la grande histoire de la marque se poursuit dans le temps.

Si le client type est une cliente, les hommes ne sont pas oubliés! (Photo Anthony Maurin : ObjectifGard)
Si le client type est une cliente, les hommes ne sont pas oubliés! (Photo Anthony Maurin : ObjectifGard)

"Nous avons un côté écolo, nous aimons la fibre naturelle, la spiritualité, la liberté, les gitans, les attrapeurs de rêves, les animaux...! Nous n'avons pas forcément de profil marketing mais notre client type est une cliente. Une femme du Sud qui a du caractère, qui est indépendante, qui sait aimer mais qui sait aussi souffrir. Nous ne faisons pas dans la mode, nous faisons le plus beau tissu pour la personne" conclut Daniel Richard qui pense que la force de Souleiado est avant tout dans sa gamme de couleurs et dans ses choix parfois anachroniques. Petite indiscrétion pour les amoureux, le grand patron de Vogue International vient souvent à Arles pour acheter les chemises Souleiado qu'il définit comme les plus belles chemises au monde!

Boutique Souleiado, à l'angle de l'avenue du Général Perrier et de la 0Rue Guizot, 30000 Nîmes (du lundi au samedi de 10h à 19h).

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

2 réactions sur “NÎMES Avec Souleiado, le centre-ville retrouve des couleurs”

  1. Félicitations Mr Richard Daniel et Mr Richard Stéphane pour votre magnifique collection, si vous aimez les peintures hautes en couleurs , mon beau-fils vient de créer un site chez ART LOVER PLACE où sont représentés les tableaux , je suis sûre que vous ne serez pas indifférent. Avec notre meilleur souvenir. Gisèle et Jean Roudié.

  2. Comment allez-vous? Stéphane sa famille, Aurélie sa famille, Isabelle sa maman en Bretagne, et vous Mr Richard Daniel, Mon époux a des problèmes de santé depuis Novembre Où il a été touché par un AVC, nous pensons souvent au bonheur que nous avions quand nous étions au Mas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité