A la uneActualitésEconomiePolitique

GALLARGUES Le maire à Denis Bouad : « on a besoin de vous ! »

Photo : Coralie Mollaret.
Le président PS du Département Denis Bouad et le maire sans étiquette de Gallargues, Freddy Cerda. Photo : Coralie Mollaret.

Ce mardi, l'édile de Gallargues a reçu Denis Bouad afin de lui présenter ses projets. L’occasion pour Denis Bouad d’évoquer le « Pacte territorial », le dispositif toiletté des aides financières attribuées aux communes et EPCI*.

Du pragmatisme. Les élus locaux confrontés à une baisse des aides de l’État ne doivent pas en manquer s’ils souhaitent continuer à investir sur leur territoire. Freddy Cerda, maire de Gallargues, l’a bien compris. Avec une baisse des dotations de l’État de 50 000 €* l’année dernière, l’édile s’est mis en quête d’espèces sonnantes et trébuchantes. Ce mardi, il recevait le président du Département, Denis Bouad : « On a besoin de vous ! », lui a-t-il lancé à plusieurs reprises.

L’avènement du « Pacte territorial »

Les aides aux communes et aux EPCI sont une compétence du Département au titre de la « solidarité territoriale » (loi NOTRe). Pour l'exécutif, c'est surtout un bon moyen « d'investir sur un territoire qui enregistre 14% de chômage ».

Toutefois, les périodes de vaches grasses au Département sont révolues. Ses difficultés financières l’ont contraint à revoir ses politiques publiques. Début avril, les élus départementaux ont voté la création du « Pacte territorial ». Un dispositif qui regroupe le fond départemental d’équipement (FDE - 7M d’€ de budget en 2015) et toutes les subventions délivrées au titre de l’aménagement du territoire (réseaux de traitement d’eau potable, aides aux équipements de tri…). L'objectif est simple : rendre ses subventions plus « efficientes ».

Dans la salle des mariages, Freddy Cerda présente plusieurs dossiers. Il y a par exemple, la maison des associations ou la salle des festivités qui elle, ne verra pas le jour avant 2018. « Pour l’instant, ce projet n’est pas suffisamment abouti pour que le Département subventionne », répond Denis Bouad. Dorénavant, les subventions accordées dans le cadre d’un « contrat territorial » devront être consommées dans les deux ans. Pas plus tard. L’année dernière, seulement 60% des crédits du FDE ont été consommés, les dossiers n’étant pas suffisamment avancés.

Stade, école maternelle et halle des sports

Les Gallarguois ont d’autres besoins, comme la construction d’un nouveau stade (250 000 €) ou l’extension de l’école maternelle (600 000 €) : « Actuellement les enfants sont dans deux mobil-homes. Cette extension de deux classes supplémentaires permettrait aussi d’agrandir le dortoir et de construire un toilette supplémentaire », défend le maire qui a déjà déposé un dossier à la DETR (Dotation d'Équipement des Territoires Ruraux) et au conseil régional. « Le Département pourrait vous aider entre 10 et 40% du montant de cet investissement », poursuit Denis Bouad. Si tout va bien, ces dossiers pourraient être soumis, en juillet, au conseil départemental.

Deux autres sujets ont été mis sur la table : la halle des sports du collège et Cap Gallargues. S'ils n'entrent pas dans le cadre du « contrat territorial », ils n’en restent pas moins des préoccupations importantes du territoire. Pour la halle, « nous avons besoin d’être rassurés », insiste une élue. « Les autorisations de programme ont été validées. Les bureaux d’études vont reprendre leur travail et la halle des sports pourrait être livrée d’ici 3 ans », répond Denis Bouad.

Soutien à Cap Gallargues

Quant à la grande zone commerciale de 20 000 m2 située sur la ZAC, Denis Bouad la voit d'un bon œil : «Quand on voit les 400 emplois directs et 250 indirects que cela pourrait créer, je n’ai pas de scrupule à le défendre ». S’il n’est pas (encore) financier, ce soutien n’en reste pas moins de poids...

Coralie Mollaret.

*Établissement public de coopération intercommunale.

*Le budget de la commune de Gallargues est estimé à 5 924 000€ (3 321 000€ en fonctionnement et 2 603 000 € en investissement). 

Lire aussiFAIT DU JOUR Denis Bouad propose aux maires un “contrat de confiance”

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité