A la uneActualitésSociété

NÎMES « Lord of the geek », les promesses d’un autre monde

Star Wars et ses produits dérivés envahissent le salon pour le plus gran bonheur des amateurs du genre (Photo Anthony Maurin).
Star Wars et ses produits dérivés envahissent le salon pour le plus grand bonheur des passionnés de la saga (Photo Anthony Maurin).

Les geeks ont désormais leur salon nîmois. Pour sa cinquième édition, Lord of the Geek a réuni les amateurs du genre au Parc des Expositions pour un week-end dédié à la science-fiction et aux jeux. Retour en images.

Alors que le mot geek fait désormais partie de la langue française, la société commence à comprendre les phénomènes liés à ce monde nouveau. Pour les profanes qui sont encore majoritaires (mais pour combien de temps?), voici la définition du mot importun. Geek : Fan d’informatique, de science-fiction, de jeux vidéo, etc., toujours à l’affût des nouveautés et des améliorations à apporter aux technologies numériques (Larousse).

A chaque jeu, les promesses dun nouveau monde apportent un certain réconfort (Photo Anthony Maurin).
A chaque jeu, les promesses d'un nouveau monde apportent un certain réconfort (Photo Anthony Maurin).

Alors le décor est planté. A l'entrée, un agent de sécurité un peu spécial vous regarde de travers, enfin presque. Déguisé en Captaine America et arborant en plus de son costume un sourire aux lèvres, l'univers débute avant même l'entrée dans le salon. Une fois le sas passé, les premières images révèlent l'univers coloré et diversifié du monde des geeks.

Un monde qui, au milieu du Parc des Expos, est réel et variable selon les tables, les humeurs et les idées créatives. Sur des plateaux de jeux, les gamers s'installent, inventent leur monde, en mesurent les contours, y placent troupes et motifs de survie... D'autres tables sont réservées à d'autres jeux, une multitude de mondes à découvrir. A côté, c'est un endroit en huis clos qui interroge. Dans le Donjon des Aventures, l'association Somnium Bellator organise sa Quête des Trois. Un jeu de rôle grandeur nature pour initier aux énigmes, aux combats ainsi qu'aux défis lancés à la nouvelle génération curieuse de tant de mystères insolubles.

Si les maquettes de Star Wars et autres sagas plus ou moins connues règnent en maîtresses, de nombreux stands proposent des articles divers et variés aux visiteurs. Même les mères ne sont pas oubliées pour leur très prochaine fête!

Pour la fête des mères, les geeks ont aussi leurs solutions (Photo Anthony Maurin).
Pour la fête des mères, les geeks ont aussi leurs solutions (Photo Anthony Maurin).

Les costumes ont aussi leurs adeptes ici. Venir costumé et non déguisé est un enjeu de taille. Les détails doivent être au plus proche de la réalité fictionnelle car le jugement des yeux avertis risquent de piquer l'orgueil. Mais pas de quoi se faire peur non plus, les geeks se comprennent et s'acceptent, il cèdent bien volontiers aussi à l'arrivée dans leur monde d'autres adeptes potentiels. Ils les guident, les conseillent et leur font voir les facettes insoupçonnées de cette vie sociale décalée.

Les costumes sont toujours les bienvenus dans un salon geek (Photo Anthony Maurin).
Les costumes sont toujours les bienvenus dans un salon geek (Photo Anthony Maurin).

Un univers coloré, des babioles peu significatives, parfois désuètes mais toujours sympathiques résultent des désirs à venir. Une société geek apaisée par les chimères d'une autre vie... Mais la vie réelle est dure, alors pourquoi ne pas se donner les moyens de se l'adoucir un peu? Pour les jeunes étudiants, l'école nîmoise CréaJeux tient son stand et apporte son savoir-faire et ses explications pour former la prochaine génération de programmeurs.

Coloré et fantaisiste, le monde des geeks nest pas si inquiétant que cela... (Photo Anthony Maurin).
Coloré et fantaisiste, le monde des geeks n'est finalement pas si inquiétant que cela... (Photo Anthony Maurin).

D'autres stands sont quant à eux moins vertueux... Les gourmandises asiatiques sont les péchés geeks par excellence! De plus ou moins bon goût, comme les objets exposés de manière générale, elles satisferont votre curiosité. Des saveurs méconnues, tantôt gênantes tantôt plaisantes pour en savoir un peu plus sur les goûts des geeks.

Quelques gourmandises venues dune autre contrées? (Photo Anthony Maurin).
Quelques gourmandises venues d'une autre contrée? (Photo Anthony Maurin).

Comme ce monde à part aime le travail bien fait, la noblesse du cuir et ses images guerrières ou ancestrales sait plaire aux aficionados. Dans beaucoup de séries, la matière est passée sous l'encre ou la caméra et de nombreux costumes en sont le fruit. Ce travail manuel et artistique donne un autre relief et une autre qualité que l'on n'imagine pas toujours quand on pense au made in china dans ce genre de salon.

Le travail du cuir, lettre de noblesse du monde des geeks (Photo Anthony Maurin).
Le travail du cuir, la lettre de noblesse du monde des geeks (Photo Anthony Maurin).

D'autres costumes sont plus modernes et moins peaufinés, mais l'essentiel est de venir passer un bon moment entre copains ou copines... Car là aussi les idées reçues volent en éclats! Avant, on croyait les geeks emmêlés dans leur testostérone flamboyante, ne voyant le jour que lorsque le soleil se levait, que nenni! Les geeks sont aujourd'hui des êtres sociables, et la féminité est présente, omniprésente même. Les filles se baladent en costume ou en "civil" et déambulent au gré des animations et des stands sans déclencher une émeute, incroyable il y a encore 10 ans!

Quelques costumes et un salon très féminin (Photo Anthony Maurin).
Des costumes et un salon très féminin (Photo Anthony Maurin).

Des ordinateurs, des bornes d'arcade, des consoles allant des années 1980 à nos jours, des flippers, bref, les passionnés de jeux videos et "ancestraux" ne sont pas déçus grâce au Rétro Gaming. Pour le reste, t-shirts, mugs, casquettes, figurines, mangas, bijoux, peluches, maquillage... Il y a même une magnifique expo photos de Chris Spaceblue, un shooting photos pour cosplay, un stand tatouage, des dédicaces d'auteurs réputés, des personnages déguisés à chaque coin d'allée et... Un tournoi de bagarre virtuelle!

Petit tournoi en direct sur écran géant et grosses bastons pour chauffer le public (Photo Anthony Maurin).
Petit tournoi en direct sur écran géant et grosses bastons pour chauffer le public (Photo Anthony Maurin).

Sur une estrade, posés sur des chaises en plastique faisant face à un canapé douillé mais vide, les joueurs regardent du coin de l'oeil droit l'écran géant qui diffuse leurs ébats. La chambrette est de mise, la bonne humeur aussi et les gamers s'en donnent à coeur joie, sortant des matchs avec les mains dures comme l'acier. Les filles prennent aussi part aux combats virtuels et certaines d'entre elles restent pas mal de temps sur l'estrade à défier les minots incapables mais bon perdants.

Les champions en décousent, grosse ambiance et bonne humeur (Photo Anthony Maurin).
Les champions en décousent, grosse ambiance et bonne humeur (Photo Anthony Maurin).

A l'extérieur et pour se rafraîchir un peu les idées, un stand médiéval et un food-truck éveillent d'autres sensations. Y a pas à dire, Lord of the geek promet un autre monde, de moins en moins déplaisant et de plus en plus réel. Un vrai vent de fraîcheur pour le seul festival geek pluridisciplinaire du Sud de la France!

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

1 commentaire sur “NÎMES « Lord of the geek », les promesses d’un autre monde”

  1. Voila enfin un article de presse qui parle réellement de ce qu’est la culture Geek, loin des clichés que véhicule les autres médias. Enfin un journaliste qui a bien fait son travail de comprehension de son sujet avant celui de l’ecriture. Merci Anthony Maurin !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité