A la uneActualitésSociété

FAIT DU JOUR L’autisme en automatisme, une première dans le Gard

De lEducation Nationale à la Mairie dUchaud en passant par la Communauté de Communes ou les professionnels de la santé, le bilan de la première classe pour autistes Photo Anthony Maurin)
De l'Education Nationale à la Mairie d'Uchaud en passant par la Communauté de Communes ou les professionnels de la santé, le bilan de la première classe pour autistes (Photo Anthony Maurin).

Uchaud, village situé au sud-ouest de Nîmes, a été le premier à ouvrir une classe spécialisée dans l'accueil d'enfants autistes dans le Gard. Après quelques mois d'enseignement, le temps du bilan est venu.

Du temps des romains, Uchaud montrait la voie à suivre. Aujourd'hui, le village montre le chemin aux enfants autistes qui ont la chance d'être scolarisés dans la première classe dédiée à cet effet dans le Gard. Le défi est relevé avec succès et pourtant, le challenge était complexe. Tout commence le 7 janvier 2015, jour des attentats à Charlie Hebdo. La Mairie de Uchaud, la Communauté de Communes Rhôny-Vistre-Vidourle et l'Education Nationale se réunissent pour évoquer l'ouverture d'une classe spéciale réservée aux enfants autistes au sein de l'école maternelle du village.

Dans le département, aucune classe ne peut alors accueillir ces enfants un peu spéciaux. Matériel, locaux, organisation, temps périscolaire, enseignement adapté... La cité scolaire d'Uchaud a tout fait pour réunir les enfants du village et d'ailleurs autour des fondements de la République et de l'apprentissage de la vie en communauté. Nouveauté absolue et unique lors de la rentrée 2015, cette classe pour enfants autistes donne un nouveau départ à ce village de moins de 4500 habitants.

Des résultats plus que satisfaisants

Le but de la manœuvre est clairement de favoriser l'inclusion scolaire dès la maternelle. Ouverte mi-septembre, rien n'a été simple et pourtant, tout a été réussi. Nécessaire au bon suivi du projet, une formation de 15 jours pour les professionnels intervenants dans la classe, les parents et le personnel médico-social était de mise.

A l'école maternelle du docteur Yves Liotard, 7 enfants autistes âgés de 3 à 4 ans sont donc encadrés par l'Unité d'Enseignement Maternelle: une enseignante formée, une psychologue, une éducatrice... Sans l'engouement de la municipalité et de la Communauté de communes, les choses n'auraient pas pu être d'aussi bonne qualité.

Les locaux spacieux (4 étoiles), quasi sur mesure avec les quelques travaux réalisés (il en reste à faire), un personnel est très impliqué, et motivé, voilà la recette du succès de cette classe unique mais tout est de l'ordre de l'expérimentation.

Les résultats? Ils sont plus que positifs! Une belle progression et surtout une amélioration notoire des relations à l'autre. Avec les adultes aussi les rapports sont meilleurs et des avancées sont faites sur l'hygiène et beaucoup d'autres aspects de la vie quotidienne.

Sur les 7 enfants qui composent cette classe, 5 ont des postures d'élèves, 3 sont intégrés dans les classes ordinaires et 1 fait les activités proposées pour les temps périscolaires avec les élèves dits "normaux"... Tout ça en 8 mois seulement! Pour la Mairie, les retours sont aussi excellents que les avancées des élèves concernés. Les Uchaudois sont contents de savoir que cette classe spéciale et nécessaire est dans leur village.

Intégrer l'autisme dans la vie quotidienne

Il reste encore beaucoup de chemin à parcourir mais la prise en charge est satisfaisante. Une autre classe sera probablement ouverte d'ici 2020 dans le département (probablement limitrophe avec l'Hérault ou la Lozère).

Du côté des familles concernées, les parents sont aux anges. Ils ont des enfants qui sont scolarisés! Une maman a même pu décrocher un emploi, une autre est en recherche et une troisième s'est mise au sport. Une vraie bouffée d'air frais pour des familles émotivement friables. Une fois à la maison, les enfants vont mieux que jamais, ils dorment d'un sommeil apaisé, la vie est plus simple. Le début du parcours de vie de l'enfant n'a jamais été aussi satisfaisant pour les autistes et leurs parents.

Toutes ces belles choses concrétisent une volonté certaine de combattre l'autisme en le connaissant mieux, en lui suggérant d'autres solutions et en intégrant auprès des autres enfants ces petits bouts d'Hommes pas comme les autres!

Victime de son succès, la nouvelle classe connaît une forte demande de la part des parents qui ont un enfant autiste. Des appels de la France entière et des familles prêtes à déménager pour venir à Uchaud! Pour pouvoir intégrer la structure, il faut faire passer à l'enfant un bilan, un diagnostic, car seuls les autistes sont admis. Le besoin en France est très fort et dans ce partenariat, la belle proximité des collectivités et du monde de l'enseignement réalise un vrai miracle.

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité