Actualités

GARD Baignade en rivière : qualité insuffisante à Avèze

Source : ARS 2016
Source : ARS 2016

En 2015, l’Agence Régionale de Santé du Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées a contrôlé la qualité des eaux de 153 zones de baignade en mer et 277 zones de baignade en eau douce. Au total, plus de 3 600 échantillons d’eau ont été prélevés de juin à septembre sur les eaux de baignade de la région. Les prélèvements sont réalisés à intervalles réguliers durant la saison estivale. L'an dernier, 96% des eaux de baignade en mer et 81 % des eaux de baignade en eau douce ont été classées en bonne voire en excellente qualité.

"Excellente qualité" sur les 6 sites de baignade en mer

De son côté, le Gard possède environ 12 kilomètres de plages, toutes situées sur la commune du Grau-du-Roi. Sur six sites contrôlés et 84 prélèvements, aucun incident de pollution n’a été observé au cours de l’été 2015, la baignade a toujours été autorisée sur l’ensemble des plages du Grau du Roi. A l'issue de la saison dernière, les 6 sites sont classés en «excellente qualité», et sont conformes à la Directive Européenne.

Rivières : insuffisant au Pont Vieux d'Avèze

Le département du Gard se caractérise par un nombre important de rivières propices à la baignade : 75 sites sont contrôlés par l’ARS (475 prélèvements). A l'issue de la saison 2015 (analyses 2012 à 2015), plus de 80% des sites sont classés en bonne ou excellente qualité : seule la baignade du Pont Vieux à Avèze, sur la rivière Arre, reste classée en qualité insuffisante. "Ce classement est essentiellement lié aux mauvais résultats du 10 juillet 2013, pour lesquels l’origine des pollutions n’avait pu être déterminée. Les résultats d’analyse de 2014 et 2015 étaient satisfaisants; on est d’ailleurs très proche de la catégorie de classement suffisante. Quelques résultats d’analyse ponctuels médiocres ont été observés sur plusieurs baignades, sans que cela se traduise par un classement non conforme à l’issue de la saison", commente l'Agence régionale de santé.

Enfin, 2 baignades n’ont pu être classées car moins de 16 prélèvements étaient disponibles pour établir le classement : - Le site de la Plage du Roy à Méjannes-le-Clap, sur la Cèze, qui n’est suivi que depuis 2015 (« nouvelle baignade »). Les 5 prélèvements réalisés ont donné de bons résultats. - Le site de la Pensière de Trèves (commune de Trèves) : la surveillance n’a pu être réalisée en 2013, la baignade étant inaccessible en raison de travaux.

"L’amélioration observée sur les sites de baignade en eau douce devra être confirmée lors des prochaines saisons estivales. Un objectif qui peut être difficile à atteindre en cas de mauvaises conditions météorologiques (les pollutions se produisant souvent à l’occasion de fortes pluies), notamment pour les 11 baignades qui n’ont qu’une qualité suffisante. Il est donc nécessaire pour les collectivités de poursuivre leurs actions d’identification et de suppression des sources de pollutions potentielles des cours d’eau", conclut l'ARS.

Plus d'informations

Etiquette

Eloïse Levesque

Eloïse Levesque, journaliste diplômée de l'université de droit et de science politique de Montpellier, à Objectif Gard depuis mars 2014

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité