Culture

ARTISANS DE TALENT Vézénobres : Philippe Pinel, le bronze sinon rien

Philippe Pinel uitlise un moule en cire pour reproduire les sculptures en bronze. Eloïse Levesque/Objectif Gard
Philippe Pinel uitlise un moule en cire pour reproduire les sculptures en bronze. Eloïse Levesque/Objectif Gard
Philippe Pinel utilise un moule en cire pour reproduire les sculptures en bronze. Eloïse Levesque/Objectif Gard

Installé depuis 3 ans à Vézénobres, l'ingénieur fondeur Philippe Pinel a gagné son pari : se faire un nom en misant sur la valeur du bronze.

Originaire de l'Oise, Philippe Pinel a suivi une formation d'ingénieur fondeur avant de travailler à l'étranger. Il y a 10 ans, il pose ses valises dans la capitale cévenole pour travailler dans une usine de fonderie industrielle tout en s'adonnant à sa passion, la fonderie d'art.

Les années passent. "J'ai toujours eu envie de travailler dans l'artisanat mais il fallait le temps de tester le marché et de commencer à vendre des pièces", explique le quarantenaire. En 2013, il décide de battre le fer tant qu'il est encore chaud. Il s'installe en auto-entrepreneur, puis crée son entreprise au cœur de la cité médiévale de Vézénobres.

Le bronze, le "graal" des sculpteurs

Aujourd'hui, Philippe conçoit des sculptures en bronze pour des artistes régionaux. Il reproduit leurs œuvres en terre afin de leur donner une valeur ajoutée. "Une création en bronze est plus rare et plus solide. Elle est bien plus pérenne dans le temps", assure Philippe. Et d'ajouter : « Le fondeur n'est pas un artiste mais un artisan au service des sculpteurs ». Et ça marche. En seulement trois ans, il a déjà recruté deux fondeurs professionnels spécialisés dans le moulage et le ciselage.

Le prix Artymétal

Certes le marché se porte bien, mais Philippe doit aussi son succès au concours qu'il organise pour mieux faire connaître la sculpture de bronze, prisée mais peu répandue, car onéreuse et technique. "Depuis 3 ans, le prix Artymétal s'adresse aux professionnels ou aux amateurs qui souhaitent exposer et vendre une belle pièce de leur création sans casser leur tirelire. Une œuvre qui coûte 300 € en terre vaudra environ 1200€ en bronze. Cette reproduction leur sera offerte pour leur mettre le pied à l'étrier». En parallèle, toutes les créations concurrentes seront exposées pendant une semaine en mairie de Vézénobres, du 17 au 23 octobre prochain.

En 2014, 80 sculptures avaient été proposées. Ce chiffre a atteint 120 en 2015. Une réussite qui donne des ailes à l'entrepreneur. Pour la 3e édition, deux bronzes seront en jeu, et le second sera choisi par le public. « Nous utilisons la technique de la fonte à la cire perdue, chaque bronze est une oeuvre originale, c'est à dire, signée par l'artiste, numérotée de 1 à 8 et ciselée à la main », conclut Philippe.

Calendrier :

Inscription du 1er mai au 7 octobre 2016
Montage de l'exposition le 14 octobre 2016, de 10h à 17h
Vernissage le 14 octobre 2016, à partir de 18h30
Exposition et vote du public du samedi 15 octobre au dimanche 23 octobre 2016
Choix & annonce du Prix Artymetal de la sculpture 2016, le dimanche 23 octobre à 16h

Eloïse Levesque

Eloïse Levesque, journaliste diplômée de l'université de droit et de science politique de Montpellier, à Objectif Gard depuis mars 2014

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité