Publié il y a 1 mois - Mise à jour le 23.04.2024 - Marie Meunier - 3 min  - vu 137 fois

UZÈS Frédéric Jager et deux autres artistes lâchent leurs "Chevaux célestes"

exposition chevaux célestes uzès galerie véronique nocquet

Véronique Nocquet avec les trois artistes Frédéric Jager, Jenny Jacottet et Thierry Vezon. 

- photo Marie Meunier

Trois artistes réunis dans une exposition hommage au cheval. C'est à découvrir à la galerie Véronique Nocquet, à Uzès. Le public pourra notamment voir les œuvres du sculpteur de renom et invité d'honneur, Frédéric Jager. 

Sabots battant les prés, les chevaux sont soumis à la force terrestre. Mais cet animal à la fois poétique et mystique parvient à s'en extraire et revêt par instants, une dimension céleste, en dehors du temps. Quelques artistes réussissent à la saisir dans leurs œuvres. C'est peut-être le point commun qui réunit les deux sculpteurs, Frédéric Jager et Jenny Jacottet, ainsi que le photographe, Thierry Vezon. Chacun à leur manière, ils élèvent cet être au-dessus de sa simple condition d'équidé pour offrir au public un sentiment de liberté, de légèreté et d'esthétique profonde. Leurs œuvres, installées les unes à côté des autres, se font écho. 

La scène du combat se retrouve à la fois dans la sculpture de Frédéric Jager et dans la photographie de Thierry Vezon. • photo Marie Meunier

Il n'y a qu'à voir le Pégase ailé et les autres chevaux fougueux de Frédéric Jager. Ce véritable touche-à-tout, né à Melun en 1957, a cumulé les distinctions et a travaillé avec les parfumeurs parisiens. Il compte à son actif de nombreuses sculptures, parfois monumentales, mais aussi des bas-reliefs en plâtre, des lithographies, des peintures numériques... Il arrive à retranscrire dans son travail toute l'expression d'un cabré, d'une ruade, ou d'un combat d'étalons. Déjà petit, il "dessinait des chevaux car (il) ne pouvait pas en avoir...", glisse-t-il. Il voit chez les équidés la beauté (surtout chez les purs-sang arabes), dans une époque où "le bon goût disparaît" à ses yeux. Ses sculptures, elles, semblent plus vraies que nature. L'animalité transpire de chaque trait, chaque muscle, chaque détail.

Des corps qui dansent à l'incarnation de la liberté

Une partie de son travail est visible dans la galerie Véronique Nocquet jusqu'au 30 octobre, au côté de deux autres artistes : Jenny Jacottet et Thierry Vezon. La première est aussi une sculptrice originaire du Jura, qui a posé ses valises depuis trois ans à côté d'Uzès. Elle travaille le métal comme le ferait un soudeur et y intègre aussi la terre. Elle a d'abord modelé des danseuses puis les chevaux. C'est pareil, ce sont des corps qui dansent. Fille d'un cavalier de dressage, Jenny Jacottet ne se lasse pas de "la richesse d'attitudes, de la force, de la fragilité et de l'élégance" de cet animal. 

Les sculptures de Jenny Jacottet jouent avec le plein et le vide. • photo Marie Meunier

Thierry Vezon, lui, se passionne pour la Camargue et ses chevaux gris qui peuplent ce paysage. Le photographe vivant à Tresques, à côté de Bagnols-sur-Cèze, expose plusieurs clichés des salins vus du ciel mais aussi des gardians et des chevaux vivant en semi-liberté. Sur un cliché pris sur la plage, où l'eau et le ciel ne semblent faire qu'un, le cheval Camargue surgit. Il semble galoper comme soufflerait un vent de liberté, rappelant la symbolique de Crin Blanc. Dans toute la série photographique, se côtoient la puissance, le mouvement et le dynamisme. 

Ces trois artistes, réunis à travers l'exposition "Chevaux célestes" sont à découvrir à la galerie Véronique Nocquet qui a choisi l'animalité comme thème de la saison 2024 après avoir mis à l'honneur le végétal en 2023. Quelle meilleure espèce que le cheval pour l'incarner ? "Avec ces trois artistes, on est loin des représentations habituelles", se réjouit Véronique Nocquet qui a ouvert sa galerie il y a presque deux ans et qui cherche à valoriser l'artisanat et l'art. Deux autres temps forts jalonneront la saison avec le début de l'exposition des sculptures de Gilles de Kerversau le 18 mai au soir, et celle de tableaux de Monticelli, Camoin, Brayer, Olive etc. le 22 juin. 

Exposition-vente "Les Chevaux célestes" à découvrir jusqu'au 30 octobre nà la galerie Véronique Nocquet, 30 boulevard Charles-Gide, à Uzès. 

Marie Meunier

Culture

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio