Publié il y a 1 mois - Mise à jour le 25.04.2024 - Camille Graizzaro - 2 min  - vu 391 fois

DOMAZAN Le château de Bosc rend hommage à De Vinci

L'Homme de Vitruve accueille désormais les visiteurs du château.

- C. Graizzaro

Les sculptures du jardin du château de Bosc à Domazan laissent place à une nouvelle thématique : Léonard de Vinci. Entre tableaux et inventions en avance sur son temps, le génie italien qui fascine Claude Reynaud, propriétaire du domaine, s’invite dans une nouvelle exposition permanente à la fois en intérieur et en extérieur.

Vous avez sans doute déjà vu lors d’une visite au musée de la moto et du vélo du château de Bosc à Domazan, les immenses sculptures réunies depuis 2002 par Simone Reynaud dans ses jardins. Ces dernières feront désormais place à une toute nouvelle installation : des reproductions fonctionnelles des œuvres de Léonard de Vinci. On retrouve ainsi presque cachée dans une tour « la première voiture, ou en tout cas le premier véhicule automobile », explique Claude Reynaud, propriétaire du château à l’initiative de ce projet. « Bon, elle n’avance que de quelques mètres, mais elle fonctionne ! »

Première automobile, qui, Claude Reynaud l'atteste, fonctionne selon les plans de Léonard de Vinci. • C. Graizzaro

Si les iconiques parachute ou hélicoptère ne fonctionnent pas, leurs reproductions en métal siègent aussi dans le jardin, accompagnées d’un char d’assaut ou d’un étonnant tambour automatique. « Toutes les reproductions sont fidèles aux dessins de De Vinci, et ont été fabriquées dans un atelier italien avec des techniques de l’époque », assure avec une joie non dissimulée le propriétaire.

Modèle d'hélicoptère selon les plans du génie italien. Celui-ci n'est pas fonctionnel, mais rappelle l'esthétique des scultpures contemporaines qu'il remplace aujourd'hui au sein des jardins du Chateau de Bosc. • C. Graizzaro

« Regardez cette corde par exemple, ils auraient pu aller au Weldom du coin en chercher, mais non ! Ils ont pris du cuir, qu’ils ont taillé en lanière avant de le façonner de sorte à obtenir une cordelette. Chaque clou, chaque rivet, a été fabriqué à la main par l’atelier. C’est près de 2 000 heures de travail. »

Étonnant, ce tambour automatique. "On atellait les chevaux à l'avant, et les masses du tambour s'actionnaient automatiquement. Imaginez l'effet que ça pouvait avoir sur un champs de bataille!" • C. Graizzaro

Le jardin est également agrémenté de tableaux célèbres, comme la Joconde, reproduits sur une toile en tissu résistante aux intempéries. Une salle sur le thème du génie italien est également disponible à l’intérieur. À l’attention des enfants, elle propose notamment des activités coloriage ou les bandes dessinées humoristiques de Bob de Groot de sa série Léonard. « C’est un des plus grands génies de l’Histoire. Il a laissé 5 000 feuilles de dessin et de textes », explique Claude Reynaud, passionné. « Son œuvre est tellement vaste que je crois que je finirai sans doute mes jours avec ça, avec lui, mon vieux copain ».

Char d'assaut, version XVe siècle. • C. Graizzaro

« On a aussi fait faire des sculptures en métal à Remoulins, pour représenter l’homme de Vitruve par exemple, ou le polyèdre, qui ressemble un peu à une sculpture contemporaine », dit-il en souriant.

"Le polyèdre ressemble un peu à une sculpture contemporaine, vous ne trouvez pas?". Au loin, la Joconde observe les visiteurs depuis sa toile. • C. Graizzaro

Quand on sait que Léonard de Vinci a également travaillé sur de nouvelles techniques de vinification, communément utilisées aujourd’hui notamment par le fils du couple Reynaud qui propose ses vins aux couleurs du château, dont un vin de garde, l'Artémis, le choix de Léonard de Vinci s’imposait comme un liant à la fois des différentes structures du château mais également des passions de ses propriétaires.

Le fils du couple Reynaud, Guillaume, est le premier domaine viticole à proposer du vin de garde sans sulfites bio, labellisé AOP Côtes-du-Rhône. • C. Graizzaro

« Léonard de Vinci, Grandeur Nature », c’est le nom de l’exposition, est déjà accessible aux visiteurs même si son inauguration officielle n’aura lieu que le 1er mai. Avec un jeu de piste en cours de construction et un audio-guide numérique accessible par QR code, elle s’adresse principalement à un public familial. La visite est incluse dans le billet d’entrée qui comporte également le musée de la moto et du vélo et le musée des enfants, proposé au tarif de 12,50 euros pour les adultes, et 9,50 pour les enfants de 4 à 12 ans.

Audio-guide à scanner à l'accueil et bientôt un jeu de piste, l'exposition se veut interactive. • C. Graizzaro

Camille Graizzaro

Beaucaire

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio