A la uneActualitésSociété

NÎMES La Vuelta, une occasion de faire faire à la ville le tour du monde

Nîmes créera lévénement et sexposera dans le monde entier.
Au côté de Javier Gullién, directeur de la Vuelta, Julien Plantier assistait à une conférence de presse à Bilbao car en 2017, Nîmes créera l'événement et s'exposera dans le monde entier en lançant la Vuelta.

Julien Plantier, adjoint au maire délégué aux sports, est revenu d'Espagne après avoir assisté au départ du tour cycliste du pays, la Vuelta, qui sera lancée en 2017 depuis Nîmes.

3 jours durant, Julien Plantier et la délégation nîmoise se sont rendus en Espagne basque pour assister au départ de la Vuelta, le tour cycliste du pays. Au programme de la visite protocolaire: une conférence de presse pour parler de la venue à Nîmes de la prochaine édition, une épreuve suivie en voiture officielle et bien sûr quelques discussions quant aux préparatifs pour le départ 2017.

"J'y étais déjà l'an dernier pour assister au grand départ de Marbella. Pour 2017 et le départ de Nîmes, les attentes sont fortes car c'est la première fois que la Vuelta partira de France. Comme c'est un lancement, c'est un moment particulier auquel l'organisation espagnole attache une importance toute particulière" évoque Julien Plantier.

Créer le buzz à l'international

Et pour la Ville de Nîmes aussi ce départ sera l'occasion d'un beau coup de communication. "Nous voulons vraiment créer l'événement et faire voir Nîmes sous ses plus beaux atouts. Nous vivrons à l'heure espagnole, ça sera presque comme une troisième feria! Notre patrimoine et la campagne lancée pour l'inscription à l'UNESCO seront la clé de notre promotion à l'international car la Vuelta est suivie à travers le monde entier, même en Amérique du Sud grâce aux nombreux coureurs colombiens" évoque Julien Plantier.

Les Arènes ou la Maison Carrée seront certainement des points de passage pour le contre-la-montre de 15 kilomètres qui sillonnera les rues de Nîmes en guise de préambule au grand départ. "Nous voulons donner envie aux Espagnols de venir chez nous, qu'ils aient envie de découvrir notre ville! Nous organiserons des passerelles culturelles avec le flamenco ou la tauromachie mais aussi des passerelles économiques grâce par exemple à la caravane de la Vuelta" affirme l'élu.

Des milliers de personnes pendant une semaine

L'année prochaine, pendant une semaine au mois d'août, la Vuelta prendra ses quartiers d'été à Nîmes. Dès le lundi, tout ce beau monde (estimé entre 2000 et 4000 personnes), sera dans la préfecture gardoise mais cela deviendra une obligation de l'Union Cycliste Internationale à partir du mercredi. Le jeudi sera le jour du briefing, le vendredi celui de la présentation des équipes, en direct et accessible au public nîmois, à la télévision espagnole. Le samedi, c'est le jour du fameux contre-la-montre qui sera lancé en fin de journée. Pour finir, le dimanche, le départ de la première étape en ligne, une étape 100% française mais dont on ne connaît pas encore le parcours, sera donné de la cité des Antonin.

"Les retombées économiques sont difficilement quantifiables mais elles sont énormes! Sur le moment, il n'y a pas assez de nuitées en ville pour accueillir tout le monde alors des équipes logent à proximité. A deux heures de la frontière, si les Espagnols apprécient notre cité, ils viendront et reviendront, c'est important de plaire et de se préparer à ça!" conclut un Julien Plantier très motivé qui promet un moment historique pour Nîmes.

Merci aux toros

La prochaine rencontre entre nos élus et l'organisation de la Vuelta aura lieu mi-octobre à Nîmes. Le parcours sera dévoilé à Mardid en décembre mais une conférence de presse devrait se tenir en janvier! Comme quoi, la tauromachie mène à tout... Il ne faut pas oublier que c'est grâce au solo de Jose Tomas du 16 septembre 2012 dans nos si belles arènes que Javier Gullién est tombé amoureux de notre ville! Olé!

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité