Actualités

NÎMES Ramadan : Le tribunal administratif rejette la requête de l’association Imanopaix

L'eurodéputé et premier adjoint UMP à la ville de Nîmes, Franck Proust, élu en 2009. Photo DR/

La Ville de Nîmes se réjouit de la décision qui a été rendue ce matin par le juge des référés du Tribunal Administratif, rejetant la requête de l’association Imanopaix demandant l’annulation de l’arrêté pris par Franck Proust en fin de semaine dernièrement, interdisant la tenue d’une conférence d'Hani Ramadan à Nîmes.

"Cette décision dont je rappelle qu’elle a été prononcée au nom du peuple français envoie un signe fort sur l’impérieuse nécessité de respecter les principes fondamentaux de la République que l’on retrouve dans notre devise Liberté, Egalité, Fraternité. Cette décision rappelle également à sa manière que  le respect des principes de laïcité qui régissent la liberté religieuse ne peut s’accommoder de propos attentatoires à la dignité humaine ou discriminatoires envers les femmes." vient de déclarer Franck Proust, maire par intérim de la ville de Nîmes.

A lire aussi : 

NÎMES La mosquée Valdegour n’écoutera pas Ramadan ce soir

NÎMES Une association saisit le tribunal pour autoriser la conférence de Hani Ramadan

NÎMES La conférence de Hani Ramadan est interdite

NÎMES Le Front National contre la venue du frère de Tariq Ramadan ce samedi

Etiquette

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Vous aimeriez aussi

10 réactions sur “NÎMES Ramadan : Le tribunal administratif rejette la requête de l’association Imanopaix”

  1. C’est une triste nouvelle que la ville de Nîmes ne puisse pas accueillir cet Homme, elle a perdu face au sectarisme identitaire et raciste qui ne cesse de gagner du terrain. Il faut se mobiliser au plus vite, et cette atteinte à la liberté d’expression et au droit de l’homme ne restera pas sans équivoque.

  2. « L’association cultuelle qui gère la mosquée Lumière et Piété dans le quartier de Valdegour à Nîmes se réunira ce lundi soir pour décider des suites qu’elle donne au jugement du tribunal administratif. Elle a 15 jours pour faire appel de cette décision. »

    Dans l’éventualité d’un retournement en faveur de cette association, il faudra que les républicains se mobilisent pour exprimer leur opposition à la venue de cet individu qui prône une idéologie contraire à leurs valeurs.

  3. Pour répondre au pseudo, JM, nous ne sommes pas raciste mais méfiants, car si nous sommes des mécréants, allez voir ailleurs, dans d’autres pays, et laissez en paix les gens. merci

  4. LUC ====> Le peur n’écarte pas le danger. Avec internet, tout le monde peut se passer d’une conférence pour faire passer des idées… c’est vraiment une mesure ridicule pour amuser la galerie afin de jouer sur le terrain du FN. Dans d’autres pays  »obscurantistes », la liberté d’expression n’existe pas mais on leur vend bien les rafales à Dassault…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité