ActualitésSociété

CAMARGUE Les secrets de la carte éco-touristique et patrimoniale

A l'instar du Parc Naturel Régional du Luberon, la Camargue gardoise va préserver son environnement des affichages publicitaires illégaux et présents sur toutes les routes qui traversent cet espace naturel (Photo SMCG Alain Colombaud)
La Camargue gardoise et sa splendeur sont à approfondir grâce à la nouvelle (gratuite) carte éco-touristique et patrimoniale du Grand Site (Photo SMCG Alain Colombaud).

La nouvelle carte éco-touristique et patrimoniale du Grand Site de la Camargue Gardoise est disponible. En plus des points d'intérêts écologiques et touristiques à ne pas manquer sur le site, elle vous offre gratuitement la hauteur de vue nécessaire à une bonne approche de ce territoire préservé.

En y flânant, on y découvre des canaux et des roubines, des herbiers aquatiques et des massifs dunaires, des sansouires et des ripisylves ou encore des lagunes, des roselières, des prairies humides mais aussi des étangs et bien entendu une faune ornithologique incroyablement diversifiée... Territoire protégé et Grand Site de France géré de main de maître par le Syndicat Mixte de la Camargue Gardoise, ce lieu est un site singulier aux paysages plats et influencés par l’eau et l'Homme au fil des millénaires.

Comme le site est vaste, une carte éco-touristique et patrimoniale vous permet de vous y retrouver sans trop de difficultés. D'une superficie de près de 40000 hectares, les marais de la Tour Carbonnière, l'étang de la ville et de ses abords, le site classé du panorama découvert depuis la route littorale RD 62 sur les Remparts d'Aigues Mortes et le site classé de l'Espiguette sur la commune du Grau-du-Roi, sont les "spots" à ne pas manquer.

Des coins secrets à découvrir

Mais ce Grand Site dévoile peu à peu les secrets qu'il a enfoui aux confins de sa typicité. Malgré la forte attractivité des plages et du patrimoine bâti (Grau-du-Roi, Aigues-Mortes et Saint-Laurent d'Aigouze) la fréquentation annuelle de plus de 2 millions de visiteurs n'est pas anodine dans un département où le tourisme est la première ressource économique.,Bref, il faut savoir être à la pointe de l'intérêt touristique pour préserver l'intérêt écologique!

Cette nouvelle carte expose la nature visible mais aussi les histoires invisibles. Après un accueil du public considérablement amélioré sur le site, cet outil supplémentaire va permettre une meilleure visibilité de certains lieux délaissés des touristes. Enfin, l'accent a été mis sur les déplacements doux, développés avec la création de plus de 130 kms de chemins de randonnée et sacré un réseau de voies cyclables.

La carte est disponible dans les Offices de Tourisme, au Centre du Scamandre et à la Maison du Grand Site d'Aigues-Mortes.

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité