A la uneActualitésSociété

NÎMES Casting réussi pour « N’oubliez pas les paroles »

Noubliez pas les paroles
Noubliez pas les paroles
Fin de la 1ère épreuve, les formulaires sont remplis, le temps des éliminations commence (Photo Anthony Maurin).

L’émission de télévision « N’oubliez pas les paroles » présentée par Nagui depuis 2007 sur France 2. Un casting était organisé à Nîmes pour un prochain tournage.

Pour la venue à Nîmes de l’équipe de casting de l’émission « N’oubliez pas les paroles », une centaine de candidats s’est présentée aux grilles de l’hôtel C Suites. Pas de profil type ou spécifique mais il est certain que dans l’assemblée, les femmes sont en surnombre…

Le trac est là mais il n’est pas pesant, les blagues fusent, les sourires affichés ne sont pas feints et la détente prend les devants face à l’angoisse de chanter devant la critique. Car le but du jeu est bien de se faire « recruter » pour participer à l’émission animée par Nagui tous les soirs sur France 2. Mais avant cela, 3 étapes sont prévues au programme!

La première, un peu comme pour l’émission, il s’agit de remplir un questionnaire de 20 chansons standards du répertoire français allant des années 1950 à nos jours. A chaque chanson, plusieurs mots sont amputés, 3 vers le début, 4 plus loin et 8 ou 9 sur la fin… Pour cette épreuve déjà, les casteurs désacralisent l’instant.

Noubliez pas les paroles
2ème épreuve, chanter seul(e) en se faisant aider par l’assemblée si nécessaire (Photo Anthony Maurin).

Echange des copies, correction rapide, honnête et de bonne foi sans aucune négociation possible! « C’est le ¼ d’heure le plus chiant mais pour certains, c’est le dernier! » s’amuse un des casteurs. Evidemment, l’accent nîmois interpelle les parisiens et les Nîmois n’hésitent pas à faire remarquer l’inverse… La chambrette est signe de bon moment passé et pour le coup, ça a pas mal chambrer!

Belle et bonne ambiance dans les deux salles du casting, on teste dès le début les aptitudes à se retrouver au naturel, à sourire, à ne pas paraître trop anxieux… Désinhiber les plus introvertis et n’émettre aucun jugement de valeur, simplement passer un bon moment, tels sont les maîtres mots de ce casting.

Noubliez pas les paroles
Petit selfie souvenir pour les participants à la 2ème étape, les casteurs sont eux-mêmes à la manoeuvre (Photo Anthony Maurin).

Une fois la première épreuve écrite passée, la salle se lâche et se relâche! Mais c’est la deuxième étape qui démarre… Seuls 27 candidats (sur les 36 de cette salle) parviennent à se qualifier. Epreuve décisive et éliminatoire, les candidats doivent préparer une chanson dynamique et connue pour un « casting participatif » où la bonne ambiance est toujours omniprésente.

Les deux casteurs poussent la chansonnette et montrent la voie ou la voix à suivre. Chaque candidat entonne un couplet et un le refrain de la chanson élue de son choix. Ici, le testé n’est pas seul contre tous… Les castés claquent les doigts, frappent des mains et se déchaînent sur les couplets des chansons les plus endiablées. Dès qu’un candidat a un passage à vide ou un petit trou de mémoire, nul mot piquant, la salle prend la relève et tire vers le haut celui qui se croyait descendu en flèche.

Noubliez pas les paroles
Seule face à la caméra, Aude, 34 ans, est la 1ère à passer lors de la 3ème épreuve (Photo Anthony Maurin).

Troisième étape, mettre de la voix, du dynamisme et bien choisir ses chansons pour passer en solitaire devant la caméra. Au choix, 2 chansons parmi une liste d’une trentaine, imposées, 3 chansons parmi 20.  Chanter dans le ton de la chanson originale avec le sourire ou le mot qui va bien deviennent nécessaires. Productrices et directrice de casting parisiennes se baseront sur tout ça pour le choix final qui sera communiquer dans les 6 mois à venir aux petits chanceux.

Seuls 11 candidats restaient en lice et parmi eux, 5 redoublants qui ont déjà tenté l’aventure il y a au moins 6 mois. La suite, vous la verrez peut-être dans quelques semaines ou mois à la télévision!

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 38 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité