A la unePolitique

FAIT DU JOUR Les électeurs de gauche vont-ils peser sur la primaire de la droite ?

capture_d_e_cran_2016-11-17_a_17_04_
Photo : DR.

Ce dimanche se tient le premier tour de la primaire de la droite et du centre. L'objectif : désigner le candidat qui les représentera pour la Présidentielle de 2017. Toutefois, des militants PS risquent de jouer les intrus pour des raisons souvent stratégiques... 

Vincent, ex-militant PS. "Je suis extrêmement déçu par le Parti Socialiste. La primaire de la droite nous donne l'opportunité de nous exprimer. C'est pour cela que j'irai voter contre Nicolas Sarkozy. Il n'incarne pas l'avenir ! La France mérite plus de calme et de sérénité… Entre la double ration de frites et le mur à la frontière mexicaine, la politique internationale risque d'être animée ! En signant la charte, je déclare certes, partager les valeurs de droite, mais également celles du centre. On peut dire que le PS est au centre aujourd'hui (rires). J'irai voter Juppé qui incarne une certaine hauteur et possède une certaine vision de la France".

Fiona, encartée au PS : "Au premier tour je n'irai pas voter. Je participerais au second tour si Nicolas Sarkozy est présent. Mon objectif : lui faire barrage ! Ce président a déjà échoué une fois… Je ne veux pas me retrouver au second tour de la Présidentielle avec un duel Sarkozy/Le Pen ! Mon seul problème : signer la charte des valeurs de la droite qui, d'une certaine façon, renie mes valeurs socialistes. Si je dois aller voter, j'opterais pour Alain Juppé. C'est un candidat beaucoup plus rassembleur".

Lalla, ex-militant socialiste : "Ça fait un petit moment que j'y pense… La situation politique de la France est extrêmement tendue : au vu de la victoire de Donald Trump aux États-Unis, j'ai véritablement peur de voir Marine Le Pen l'emporter en 2017. Par ailleurs, la gauche est totalement divisée. C'est suicidaire ! (...) Selon moi, si Sarkozy l'emporte, il pourra piquer des voix à l'extrême droite. La gauche aura donc plus de chance de se hisser au second tour. C'est ma stratégie, je ne dis pas que c'est la meilleure. D'ailleurs, beaucoup de mes camarades me la reproche…".

Gérard, militant communiste : "J’irais certainement voter pour des raisons personnelles et stratégiques. D’abord aujourd’hui, il y a de fortes probabilités qu’il n’y ait pas de candidat de gauche au second tour de la présidentielle. Certes, les projets de la droite ne m’enthousiasment pas du tout… Mais il y a une mesure portée par Nicolas Sarkozy qui séduit la classe moyenne et notamment les fonctionnaires : la défiscalisation des heures supplémentaires. Étant père célibataire, cet argent en plus m’a permis d’offrir une activité périscolaire à ma fille, de payer mes factures et mon crédit immobilier. Depuis 2012, c’est plus compliqué pour moi… François Hollande a fait une erreur de supprimer cette mesure. Concernant les raisons stratégiques, Nicolas Sarkozy est la meilleure chance à la gauche d’être au second tour de la présidentielle : il est capable de piquer des voix à la mère Marine et de déclencher la candidature de François Bayrou (...) Après bien évidemment, j'irai voter Mélenchon au premier tour de la Présidentielle !".

Éric, électeur de la primaire PS. "En 2011, j'ai voté Aubry au premier tour, puis Hollande au second. Je pense participer à la primaire de la droite dimanche puisque celui qui en sortira vainqueur sera très probablement le prochain président de la République. Partageant les valeurs républicaines, je me sens donc concerné par ce scrutin. Il ne me reste plus qu'à trouver mon bureau de vote sur Internet…".

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité