ActualitésSociété

VAUVERT Aux chants d’honneur, aux champs d’horreur, un concert historique

Image d'illustration (Photo Anthony Maurin).
Ici en mode inauguration, lauditorium devrait offrir laccès à une vraie petite salle de concert (Photo Anthony Maurin).
Ici en mode inauguration, l’auditorium devrait offrir l’accès à une vraie petite salle de concert (Photo Anthony Maurin).

Samedi 26 novembre 2016 à 20h30 sera organisé dans la salle de concert de la nouvelle école de musique de Petite Camargue, le concert « Aux Chants d’honneur – Aux champs d’horreur! ».

C’est une nouveauté alors autant l’utiliser. La salle de concert de la nouvelle école intercommunale de musique de Petite Camargue, située rue Louise Désir à Vauvert, est un auditorium modulable de 200m2 qui peut accueillir 150 personnes. Dans le cadre de la Mission Centenaire, la ville de Vauvert organise un concert gratuit joué par la compagnie « Le Praticable » avec Clément Baudry, Olivier Costa, Richard Huet ainsi que Clarisse Buret à la régie.

Vauvert poursuit son travail de mémoire. En 2015, la ville a obtenu le label de la mission centenaire 14-18 pour l’ensemble de son travail d’hommage aux soldats et famille d’ici et d’ailleurs. Jusqu’en 2018, la ville s’est engagée à proposer ainsi chaque année une programmation culturelle en lien avec la première guerre mondiale. Un baptême, un enterrement, avec un mariage entre les deux… L’histoire de trois amis musiciens embarqués chacun avec leurs idées reçues dans un périple vers l’enfer; chansons et musique accrochées aux fusils, aux bardas, aux gamelles. Du chant d’honneur, aux champs d’horreur!

Nous sommes le 2 août 1914, et c’est un grand événement car c’est le baptême du petit Henri! Malheureusement, c’est aussi le jour de la mobilisation générale. Trois copains musiciens – représentant chacun les différents états d’esprit présents à l’époque: Jean-Emile le belliqueux, prêt à prendre sa revanche sur le boche, Lucas le coco pacifiste, et Rémy le cynique désabusé – s’embarquent dans leur périple vers l’enfer, du train à la caserne jusque dans les tranchées…

Entre émotions et légèreté, des chansons d’époque accompagnées à l’accordéon, à la clarinette ou au tambourin ponctuent et illustrent ce spectacle théâtral et permettent d’aborder de très nombreux sujets sur cette période historique : les à priori du départ, les désillusions, les tranchées infestées de poux, les fusillés pour l’exemple et le « patriotisme » des industriels et du grand capital…

Ce spectacle gratuit pour un public à partir de 8 ans est vivement conseillé aux collégiens. Réservation auprès des bibliothécaires au 04.66.73.17.30. Zoom sur la nouvelle salle de concert.

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 38 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité