Actualités

NÎMES Le CHU traque les « événements indésirables associés aux soins »

(Photo Anthony Maurin).
(Photo Anthony Maurin).

C'est une phobie pour de nombreux patients... Rester à l'hôpital pour de mauvaises raisons n'est pas ordinaire mais cela est assez fréquent. Le CHU explique les événements indésirables associés aux soins.

Il est certain qu'entrer à l'hôpital pour une simple jambe cassée et n'en sortir que plusieurs mois après faute à une maladie nosocomiale n'est pas la meilleure des choses. Pourtant, même si les hôpitaux français sont bien notés quand on parle de propreté et d'hygiène, quelques vilains microbes passent entre les mailles

La sécurité des soins est une exigence de tous les patients et des usagers de la santé. C’est un objectif prioritaire pour l’ensemble des acteurs. Aujourd’hui, un patient sur 10 est encore victime d’un événement indésirable associé aux soins et pour répondre à ce défi, les professionnels de santé sont invités à déclarer leurs erreurs.

Aucune équipe soignante n’est à l’abri d’un accident, d’une erreur, d’un événement indésirable, mais les reconnaître et les analyser, sans recherche de coupable, contribue à renforcer la prévention. Pourtant, les professionnels rencontrent des difficultés pour communiquer les erreurs aussi bien entre eux que face aux usagers, par crainte des conséquences et par manque de formation.

Jeudi et vendredi au CHU Carémeau, le programme des journées sera dense. "La chambre et le poste de soins des erreurs", un scénario construit à partir d’une situation de soins sera proposé. Les professionnels, par groupe de 4 à 5, observeront et repéreront les erreurs et partageront les écarts constatés. Dans la foulée, différents ateliers seront proposés afin de sensibiliser les professionnels sur le système de déclaration des événements indésirables, sur la prévention de l’erreur d’administration du médicament par la PCA, sur la prévention du risque infectieux par l’hygiène des mains.

Enfin, différents quiz sont proposés aux usagers et aux professionnels et des lots (Repas pour deux personnes au Bistr’Au chez Jérôme pour les usagers jouant le jeu et une cafetière avec des mugs et 10 places de cinéma seront donnés aux service de professionnels qui a le taux de participation le plus élevé).

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité