ActualitésCulture

VENDREDI CULTURE 100 auteurs attendus à l’Hôtel Atria pour le Festival de la Biographie

Daniel Jean Valade présentait la programmation du festival ce mercredi. (Photo Baptiste Manzinali / Objectif Gard)
Daniel Jean Valade présentait la programmation du festival ce mercredi. (Photo Baptiste Manzinali / Objectif Gard)

Le Festival de la Biographie se déroulera exceptionnellement à l'Hôtel Atria, à Nîmes les 27, 28 et 29 janvier prochains. 100 auteurs sont attendus sur le thème "Les écritures de l'histoire".

En quoi l'écriture du passé concours à la compréhension du présent ? C'est à cette question que l'édition 2017 du Festival de la Biographie tentera de répondre. Avec une programmation des rencontres axée sur des thématiques privilégiant le dialogue des personnalités et des époques, au travers de portraits de grands artistes, de penseurs, poètes et aventuriers de notre temps. "L'idée est de soulever la devanture de l'Histoire pour voir ce qui se cache derrière" relève Daniel Jean Valade. L'un des premiers temps forts de l'évènement : une exposition entièrement consacrée à Jack London au moment où l'on célèbre le centenaire de sa mort, dans le cadre de la promotion du film documentaire réalisé par Michel Viotte et diffusé sur Arte.

De grands noms de la littérature présents

Parmi la centaine d'auteurs, quelques noms ont été dévoilés dont celui du rappeur et écrivain Abd Al Malik. Il viendra présenter la biographie qu'il a consacré à Albert Camus intitulée "Camus, l'art de la révolte" et l'importance que cet auteur a eu sur son parcours. L'enseignante Pierre Birnbaum de l'Université Paris 1 Sorbonne parlera de son ouvrage Léon Blum : un portrait paru en 2016. Le comédien Richard Bohringer, également éditeur, scénariste, producteur et musicien a publié son autobiographie en 2016 chez Flammarion, 15 rounds. L'occasion pour lui de se livrer, comme rarement il l'aura fait dans sa carrière. La romancière Zoé Valdès, également auteure pour la jeunesse, poète et scénariste, a publié dernièrement La Havane mon amour, autobiographie relatant de la ville qui la vu naître en 1959 avant de la contraindre à l'exil en 1995 après la parution de son roman Le néant quotidien.

L'édition 2017 est aussi parrainée par deux emblématiques biographes historiens, Ghislaine Dunant, gagnante du prix Femina Essai en 2016 pour Charlotte Delbo, La vie retrouvée, et Emmanuel de Waresquiel auteur de Juger la reine où il se penche sur le procès de Marie-Antoinette par le tribunal révolutionnaire de 1793.

Etiquette

Baptiste Manzinali

Diplômé de l'ESJ, passionné d'actualité en général, musique, football, cinéma, jeux vidéo et civilisations anciennes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité