ActualitésEconomie

NÎMES Les cinq vœux pour 2017 de Nicolas Resseguier, directeur gardois de la Banque de France

Nicolas Resseguier, directeur de la Banque de France du Gard, donnait ses voeux pour 2017 hier soir. (Photo Baptiste Manzinali / Objectif Gard)
Nicolas Resseguier, directeur de la Banque de France du Gard, donnait ses voeux pour 2017 hier soir. (Photo Baptiste Manzinali / Objectif Gard)

Le Directeur gardois de la Banque de France donnait hier une réception annuelle pour annoncer les grandes orientations de son l'institution.

Il y avait du beau monde dans l'appartement privé de Nicolas Resseguier hier soir. Entre autres, Denis Bouad, président du Conseil départemental, Emmanuel Roux, président de l'Université de Nîmes, Eric Butel, patron de MidiSteak, Eric Giraudier, secrétaire adjoint de la CCI Gard, étaient venus assister aux vœux du directeur gardois de la Banque de France. Des vœux qu'il a décliné en cinq points. D'abord, la poursuite de la mutualisation engagée à la Banque de France depuis déjà plusieurs années : "Les coffres sont désormais vides, tout a été transféré à Montpellier" indiquait-il. Une opération qui a permis de réduire le personnel sur 15 ans, passant de 100 à 30 personnes, "sans réduire nos missions" ajoutait-il. Deuxième vœux, celui de continuer à réduire le nombre de surendettés dans le Gard en "permettant à chacun d'avoir accès à un service bancaire". Dans le département, le nombre de personnes surendettées a diminué de 20 % en deux ans.

Nicolas Resseguier souhaite également pour 2017 mieux accompagner les TPE. À ce titre, un correspondant des TPE du Gard a été nommé. Sa mission : relayer les synergies avec les chambres consulaires. Autre mission que la Banque de France souhaite continuer à développer, celle d'élever le niveau de l'éducation économique et financière dans les lycées et les collèges. Confiée par l’État, cette mission a déjà commencé en 2016 dans plusieurs établissements scolaires. Pour finir, la Banque de France doit aussi accompagner l'intégration du nouveau billet de banque de 50 euros. Celui-ci remplacera la moitié des billets de la zone Euro. Distribué à compter du 4 avril prochain, un milliard seront fabriqués.

 

Etiquette

Baptiste Manzinali

Diplômé de l'ESJ, passionné d'actualité en général, musique, football, cinéma, jeux vidéo et civilisations anciennes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité