Actualités

NÎMES Lutte renforcée contre les vols dans les exploitations agricoles

Signature
Signature
Signature du nouveau plan de sécurisation. Photo Tony Duret / Objectif Gard

Vendredi après-midi, le préfet du Gard a signé le nouveau plan de sécurisation des exploitations agricoles.

Ce n’est pas tous les jours que le président de la chambre de l’Agriculture, Dominique Granier, reçoit autant de personnalités au Mas de l’Agriculture : le préfet du Gard Didier Lauga, le procureur de la République de Nîmes Eric Maurel, les patrons de la gendarmerie et de la police, le Colonel Stéphane Lacroix et Jean-Pierre Sola. Dominique Granier, en hôte qui se respecte,  l’a bien compris, il aurait été dommage que ces prestigieux invités se soient déplacés pour rien.

Dans un discours vivant, enflammé et sincère, le président de la chambre de l’Agriculture évoque les bons côtés, comme le chiffre d’affaires de l’agriculture en augmentation (il atteint 830M€). Il parle des réussites, des richesses du Gard, des 50 000 hectares dédiés à la viticulture ou des « 143 signes officiels de qualité » dans le département… Seulement, contrairement au cochon, tout n’est pas bon dans le milieu agricole. Et la prolifération d’un cousin éloigné, le sanglier, inquiète Dominique Granier : « J’ai vu des agriculteurs pleurer. Et c’est pas des petits jeunes. Ils sont exaspérés. J’ai peur de ce qui peut arriver ». Il se félicite tout de même de l’expérimentation accordée, en avril prochain, pour permettre la destruction à tir du sanglier, combat mené par les députés Fabrice Verdier, William Dumas et Patrice Prat.

Il se félicite enfin de la signature de ce plan départemental pour lutter contre les vols dans les exploitations agricoles. Des vols majoritairement en baisse,  (212 en 2016 contre 267 en 2013) mais qui empoisonnent la vie des agriculteurs. Cette signature devrait permettre de rapprocher les forces de l’ordre du monde agricole, notamment à travers la désignation de référents au sein de la gendarmerie, (mail du référent pour la centralisation des plaintes : cr.corg.ggd30@gendarmerie.gouv.fr). Elle devrait également inciter les agriculteurs à porter plainte et renforcer un système d’alerte SMS qui prévient les adhérents d’un événement qui se produit dans un secteur donné. L’idée étant finalement que les voleurs ne prennent plus la clé des champs.

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité