A la uneActualitésSociété

NÎMES Comédie musicale et nouveaux talents locaux

Les répétitions se font actuellement sur les planches du magnifique mais tout petit théâtre de lOeuvre Argaud à Nîmes Photo Anthony Maurin).
Les répétitions se font actuellement sur les planches du magnifique mais petit théâtre de l'Oeuvre Argaud à Nîmes (Photo Anthony Maurin).

L'association nîmoise Aimendo Films présentera prochainement son dernier-né. Une comédie musicale de qualité qui réunit de nombreux et talentueux acteurs, chanteurs et danseurs locaux.

Le but du jeu est de sortir une comédie musicale de Nîmes, à Nîmes. Pour cela, il a fallu imaginer, créer, caster et maintenant répéter. Autant dire que les 40 personnes qui œuvrent dans ce sens ne chôment pas... Âgés d'une vingtaine à une cinquantaine d'années, les protagonistes principaux vivent actuellement une expérience humaine à part.

Créer une comédie musicale n'a rien d'anodin, surtout quand on cherche à faire émerger les talents du territoire. C'est le but de l'association Aimendo Films qui est à l'origine du projet. Mélody Ledirac, directrice artistique de l'association nîmoise, sorbonnarde et auteure de la comédie musicale en question mais aussi de son scénario et de sa mise en scène est la cheville ouvrière du projet.

Oui, cette "Histoire d'Héloïse et Tristan", est très nîmoise... Pas dans le texte bien sûr, mais dans la manière d'aborder le spectacle grand public. C'est en dénichant des nouveaux talents que la production culturelle arrive à émerger. C'est en faisant confiance à la nouvelle génération qu'elle crée et avance. Comme dans le temps. C'est la mission que s'est donnée l'association Aimendo Films.

Sous les ordres de Mélody Ledirac, les comédiens se mettent dans la peau et dans les cordes vocales des acteurs de demain (Photo Anthony Maurin).
Sous les ordres de Mélody Ledirac, les comédiens se mettent dans la peau et dans les cordes vocales des acteurs de demain (Photo Anthony Maurin).

Après les nombreux succès de l'asso (clips ou courts-métrages), l'idée était de tirer les ficelles au bon moment et de permettre à ces talents peu visibles et qui n'ont pas les moyens de se faire connaître, de travailler quelque temps sous la lumière des projecteurs. Suivant les codes anglo-saxons de la comédie musicale, Mélody Ledirac s'est évertuée à créer un monde nouveau, une comédie musicale originale.  Les 7 rôles principaux et les 12 danseurs qui seront sur scène sont des talents locaux ou régionaux. Même les décors et les costumes seront made in Nîmes!

Le scénario de la comédie a été présenté à Claude Salmiéri, rien que ça. Trouvant le résultat des plus convaincants, il signera les arrangements et suivra les moindres détails de l'avancée du projet. Il a également suggéré à la belle équipe d'enregistrer aux studios Guillaume Tel, lieu mythique de la musique à Paris!

Au travail depuis plus d'un an mais en répétition depuis août dernier, la troupe attend son heure. Elle viendra rapidement. En mutualisant ses moyens à ceux d'autres associations, Aimendo Films a par exemple récupéré le petit et méconnu théâtre de l'Oeuvre Argaud en échange de quelques animations au centre de loisirs. La passion animant le projet, les bénévoles, les acteurs et les autres y mettent du leur... Mélody Ledirac "descend" de Paris 6 à 10 jours par mois pour assurer la finalisation du projet.

Avec près de 20 personnes sur scène, il faut un espace bien plus grand que celui du théâtre de lOeuvre Argaud (Photo Anthony Maurin).
Avec près de 20 personnes sur scène, il faut un espace bien plus grand que celui du théâtre de l'Oeuvre Argaud (Photo Anthony Maurin).

En quelques mots, le spectacle évoque une histoire d'amour contrarié entre une femme façonnée par les paillettes et le superflu et un jeune homme musicien et romantique. Le scénario est simple, bien fait et codé à la manière grecque en y mêlant l'aspect des contes littéraires. Avoisinant les 90 minutes de spectacle pur sous des airs de pop-symphonie aux reflets "jazzy", la vingtaine de tableaux de la comédie musicale se prête parfaitement aux 16 chansons spécialement écrites pour le sujet.

Petit hic, pour avancer plus encore au théâtre, il faut une scène. Et pas une petite scène! Ses mensurations doivent être de 12 mètres par 10 mètres et à Nîmes, seuls les espaces culturels des théâtres Bernadette Lafont et Christian Liger ainsi que Paloma sont dans ces normes audacieuses. Avec un filage prévu au mois de juin et une générale annoncée pour la rentrée de septembre, une tournée est également envisagée si la comédie musicale arrive à toucher le cœur des Nîmois.

Même si le Crédit Mutuel a déjà misé sur cette pièce ultra locale et qualitative, l'association Aimendo Films cherche encore des mécènes qui pourraient débloquer la situation et surtout permettre de trouver une grande scène pour accueillir notre troupe gardoise! À vot'bon coeur m'sieurs dames!

Suivre l'actualité de cette comédie musicale.

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité