A la une

NÎMES Bébé mort-né : le père écroué pour « violences aggravées »

Photo d'archives / Objectif Gard
Photo d'archives / Objectif Gard
Photo d'archives / Objectif Gard

C’est une affaire sordide qui s’est nouée dans un appartement de la ZUP de Nîmes, mardi en soirée. Une femme enceinte a donné naissance à un enfant mort-né. Le compagnon de la jeune femme âgée de 19 ans a été immédiatement placé en garde à vue dans les locaux du commissariat de Nîmes... Le père âgé de 20 ans a été présenté jeudi après-midi au Palais de Justice de Nîmes et mis en examen pour « violences aggravées par deux circonstances… puisque c’est sa compagne et qu’elle était dans un état de vulnérabilité, elle était enceinte ». La mise en examen concerne également la « non-assistance à personne en danger », puisque l’homme n’aurait pas averti les secours de l’accouchement de sa femme de peur selon nos sources que les pompiers ne s’aperçoivent des coups qu’elle recevait et qui étaient visibles sur sa peau. « Mon client est dévasté par ce qui s’est passé, il est confronté à 20 ans à peine à une épreuve terrible », souligne son conseil Maître Fadh Mihih. L’autopsie réalisée jeudi à l’institut médico-légal du CHU de Nîmes a apporté des précisions essentielles pour la suite de l’information judiciaire. Le bébé est mort dans le ventre de sa mère. « Mon client a été placé en détention provisoire », poursuit Me Mihih.

Boris De la Cruz

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité